Fèves de cacao séchées

Baisse des exportations de cacao au Cameroun – CHROMACC – Semaine du 17 – 24 novembre 2017

I. MARCHE DU CACAO

 

I.1 Les marchés à terme, en berne

 

Malgré un retour au-delà de la barre de $ 2100 la tonne (environ 1 185 FCfa/kg), les cours du cacao se sont maintenus sur le rythme baissier. Le marché de New York a terminé, avec une perte de près de 14 Fcfa le kilo. En effet, les prix sont passés de 1 190 Fcfa/kg, vendredi 17 novembre 2017, à 1 176 Fcfa/kg une semaine plus tard. Même situation à Londres, où les cours ont perdu 33 Fcfa/kg pour terminer à 1 125 Fcfa/kg.

 

Du côté de l’offre, les observations des analystes vont bon train, à l’approche de la saison sèche, avec les études des agriculteurs ivoiriens qui annonceraient une production moins abondante par rapport au record atteint la campagne passée. Ce qui devrait amplement répondre à la demande mondiale.

 

Cacao d'Amérique du Sud

cacaoyer d’Amérique du Sud

 

I.2 Les principaux pays producteurs. le climat de la filière demeure morose

 

Côte d’Ivoire : les producteurs, entre résignation et espoir

Depuis l’annonce du maintien du prix garanti à 700 Fcfa le kilogramme au cours de la campagne 2017/2018, du fait de la diminution des cours du cacao de près de 40% sur le marché mondial, c’est un peu morose dixit un producteur de cacao lors du SARA (Salon international de l’Agriculture et des Ressources Animales): « On a perçu ça vraiment difficilement. Mais on le savait. Parce que, lors de la campagne, on avait des difficultés à certains moments pour écouler les produits. Il vaut mieux pouvoir écouler, que ce soit dans nos mains. »

Des pistes de solution existent et les producteurs le savent, notamment la promotion de la transformation locale et la diversification des cultures afin d’être moins dépendant du cacao. Autre solution envisagée par le Président ivoirien, c’est de stocker du cacao dans l’optique d’influer sur la demande.

Par ailleurs, les experts de la filière cacao se sont penchés du 20 au 22 novembre 2017 à ADZOPE (Côte d’ivoire) sur la question de la Durabilité du cacao, à travers le thème : « Échange-capitalisation sur les méthodes et innovations pour le renforcement des filières cacao en Amérique Latine, Caraïbe, Océan indien et Afrique de l’ouest ». Cet atelier visait entre autre de mutualiser les expériences sur la démarche qualité du cacao et la certification équitable. Ce, en vue de permettre une meilleure rémunération des producteurs.

 

I.3 Actualités de la filière en interne

 

Cameroun-exportations : près de 64% de chute pour les exportations d’octobre 2017

L’Office Nationale du Cacao et du Café (ONCC) relève près de 15 344 tonnes de cacao (quantité préliquidée) exportées pour le compte du mois d’octobre 2017. Soit une baisse d’environ 64%, comparativement aux 42 865 tonnes exportées il y a 12 mois. A l’instar de Telcar cocoa Ltd et Olam Cam SA, premier et deuxième exportateur au Cameroun, dont les volumes exportés ont diminué, pour les deux opérateurs, de 44,33% sur les périodes citées en sus. Une situation dont les raisons pourraientt être identifiées lors la séance de travail qu’organise l’ONCC le lundi 27 novembre 2017 sur l’évaluation de la plateforme dématérialisée des procédures d’exportation.

 

Cameroun – prix à l’export : prix magasin et prix FOB, A CONTRESENS.

Les cours du cacao rendu Douala (magasin) ont progressé au cours de la semaine, passant de 875 – 900 Fcfa le kilo à 875 – 950 Fcfa/kg le vendredi 24 novembre 2017. En revanche, le prix du cacao embarqué (FOB) a évolué au rythme du marché de Londres, perdant 32 Fcfa le kilo au passage, pour terminer à 1049 Fcfa/kg le même vendredi.

Pages: 1 2