Cacao: Ghana et Côte d’Ivoire suspendent leurs ventes

Revue Cacao: Ghana et Côte d’Ivoire suspendent leurs ventes
Admin 13 Juin 2019 Café, Chocolat biologique, Colombie

Cacao: Ghana et Côte d’Ivoire suspendent leurs ventes dans l’attente d’un accord sur le prix plancher

Les acheteurs de cacao du Ghana et de la Côte d'Ivoire ont convenu mercredi d'un prix minimum de 2 600 dollars (environ1,5millions Fcfa) la tonne, comme proposé par les deux gouvernements pour remédier à un déséquilibre apparent entre les revenus des agriculteurs et les revenus générés par les grosses matières premières des commerçants.

Les deux pays d'Afrique de l'Ouest représentent près des deux tiers de la production mondiale, mais ils n'exercent qu'une influence limitée sur les prix internationaux du cacao, qui sont restés bas ces dernières années en raison de la surproduction.

Des représentants de l’ensemble du secteur se sont réunis cette semaine à Accra, capitale du Ghana, pour discuter d’un prix plancher unique des fèves de cacao produites au Ghana et en Côte d’Ivoire afin de protéger les moyens de subsistance des agriculteurs.

Les commerçants, les fabricants et les transformateurs ont accepté le prix plancher proposé de 2 600 dollars (environ 1,5 millions Fcfa) la tonne, mais ont demandé une réunion technique le 3 juillet pour examiner les détails de sa mise en œuvre, ont annoncé les ministères ghanéen et ivoirien de l'Agriculture.

Ainsi, le Ghana et la Côte d'Ivoire ont suspendu mercredi leurs ventes à terme de fèves de cacao pour la saison 2020/21 jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé sur le prix plancher.

Une suspension qui restera en vigueur pendant la mise en œuvre du prix plancher, selon la déclaration des ministères. Les deux pays ont convenu d'harmoniser leur système de vente plus tôt cette année dans le but d'influencer davantage les prix internationaux. Ils ont recherché un prix minimum pour la culture principale, demandant que les contrats de vente inférieurs à ce seuil soient compensés par un différentiel de revenu vital.

Côte d’Ivoire : du chocolat biologique fabriqué à vélo

Côte d’Ivoire: de 100millions de dollars de la BAD pour Sucden

La filiale du groupe Sucres & Denrées en Côte d’Ivoire, Sucden CI, vient de bénéficier d’une facilité de financement de 100millions de dollars (environ 58 milliards de Fcfa) de la Banque africaine de développement (BAD) pour le cacao.

Source de financement stable, elle permettra au groupe français de disposer des liquidités nécessaires pour préfinancer ses fournisseurs et soutenir les coopératives locales de cacao partenaires notamment en leur offrant des préfinancements indique la BAD dans un communiqué.