CAFE

Historique

Le café est originaire de la province de Kaffa, en Éthiopie. Dès le VIIIe siècle, les arabes l’utilisent comme remède en infusion. Jusqu’au XVe siècle, le Yémen est le seul pays cultivant le café. Puis l’usage du café se répand dans tout le Moyen-Orient. En 1840, les Britanniques font de l’Inde leur producteur de café et vers 1880, des plantations françaises sont créées en Côte d’Ivoire. Les plants africains locaux se révèlent plus résistants et gagnent l’Afrique orientale au début du XXème siècle. Son introduction au Cameroun remonte à l’époque du protectorat allemand, probablement après 1884. C’est vers les années 1925-1926 que la culture du café va connaître une extension sans précédent avec la rétrocession des plantations aux nationaux.

La plante

Le caféier est un arbuste de la famille des rubiacées, dont on cultive les espèces du genre « Coffea ». Il peut atteindre 8-10m mais sa taille d’exploitation varie de 1,5 à 2 mètres de hauteur pour faciliter sa culture et la cueillette. Ses fleurs sont blanches, à odeur de jasmin. Les fruits appelés « cerises » ou « drupes » mûrissent entre huit à douze mois, passant du vert au rouge écarlate. Chaque fruit contient deux graines, recouvertes d’une membrane. Ce sont ces graines qui donneront les futurs grains de café.

Des trois espèces principalement connues :

Coffea arabica Originaire d’Éthiopie, cultivé dans les régions élevées de la zone intertropicale. Cette plante donne un café doux et aromatique,

Coffea arabica Originaire d’Éthiopie, cultivé dans les régions élevées de la zone intertropicale.

Cette plante donne un café doux et aromatique,

Coffea canephora Variété robusta : originaire d’Afrique tropicale (Zaïre).Cultivé dans les régions humides de faible altitude. Plante résistante, donnant un café corsé et tonique, Coffea liberica Originaire du Liberia et de la Côte d’Ivoire, cultivé en basse et moyen altitude. Plante très résistante, mais modestement exploitée, arôme peu raffiné, Seules les variétés Arabica (coffea arabica) et Robusta (Coffea canephora) sont cultivées au Cameroun.

Avec ses sols volcaniques, des conditions climatiques favorables, une topographie très diversifiée, le Cameroun présente des caractéristiques naturelles idéales pour le développement des deux variétés de café, Robusta et Arabica.

Le Robusta (95% de la production camerounaise) se trouve davantage dans le Sud du pays, notamment dans le bassin du Moungo (Régions du Littoral, de l’Ouest et du Sud-Ouest), et dans le Département du Haut-Nyong (Région de l’Est).

L’Arabica est cultivé principalement dans les zones de haute altitude (1500 m) dans les Régions de l’Ouest et du Nord-Ouest.

Le café est une culture à forte intensité de main-d’œuvre : on dénombre environ 400 000 producteurs qui cultivent le café sur 140 000 hectares. Au total, environ 1 million de personnes dont les femmes y sont impliquées, directement ou indirectement.

Le Cameroun est le 6ème plus grand exportateur africain de café et le vingt-deuxième plus grand producteur au monde. Les variétés cultivées sont de type Java et Blue Mountain. La diversité de la topographie camerounaise se reflète à travers la diversité du café camerounais. Dans l’Ouest et le Nord-Ouest, les terres volcaniques, noire, riche en humus et l’altitude sont particulièrement favorables à la culture de l’Arabica. Sur les hauteurs du Mont Oku, à 1 800 mètres, dans la région de Boyo, l’Arabica a un goût à la fois sucré et fruité, avec des notes d’agrumes, de raisin sec, de noisette et de frangipane. Dans les terres plus basses, les pluies fréquentes et le sol fertile sont propices à la culture du Robusta de type Java.

Les Prix remportés par les cafés du Cameroun 1er Concours international des cafés torréfiés à l’origine de l’AVPA Paris 2015 > 1er concours AVPA, Paris 2015

La filière cacao au Cameroun est gérée à la base par le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, chargé de la recherche et de la production variétale. Les différentes variétés produites sont multipliées et vulgarisées auprès des organisations professionnelles agricoles par le Ministère de l’Agriculture.

La campagne caféière, assurée par le Ministère du Commerce, va d’octobre à septembre pour le Robusta, avec une période de récolte qui s’étale de novembre à février, et de décembre à novembre pour l’Arabica.

Les petites exploitations, inférieures à 3 ha, constituent la quasi-totalité des structures de production du café au Cameroun. Les plantations sont vieillissantes et l’âge moyen du producteur de café en 2016 est estimé en moyen à 61,5 ans.

Les cerises mûres sont cueillies à la main. La production de café tourne autour de 40 000 tonnes, à 95% de Robusta. Aujourd’hui, le Robusta au Cameroun est essentiellement traité par voie sèche bien que le traitement par voie humide se développe pour cette variété. L’essentiel de l’Arabica est du fully washed.

Le café « coque » (traité par voie sèche) ou « parche » (traité par voie humide : traditionnelle ou fully washed) est ensuite vendu aux coopératives, usiniers/ acheteurs et exportateurs. Conformément aux dispositions légales et réglementaires [NB : lien, des textes de campagne], le café ne peut être vendu que s’il est décortiqué.

Le café coque est ensuite décortiqué et le café parche, déparché au sein des usines de 1er degré (localisées dans les bassins de production)

pour ensuite être livré aux usines de traitement de café de 2nd et 3ème degré (généralement situées en zone portuaire) qui vont le calibrer, trier, ensacher, homogénéiser, peser et évacuer.

Après conditionnement et stockage dans des magasins, le contrôle de la qualité du café avant exportation est effectué par des sociétés agréées par le Ministère du Commerce. [NB : le lien des sociétés de contrôle qualité]

Il existe plus d’une vingtaine de marques locales de café moulu [NB : lien, liste des torréfacteurs (marques de café)]

Plus de 90% de la production nationale est exportée vers l’Europe, l’Amérique, l’Asie et l’Afrique.

CAFE – Exportation

2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Monde 89 031 598 89 976 150 89 494 968 89 170 313 93 715 258 99 068 155 101 702 037 104 541 889
Cameroun 720 621 527 016 617 757 793 846 476 528 516 056 272 244 387 211
Vert Robusta 655 557 468 438 558 980 742 978 435 356 473 616 238 811 347 058
Vert Arabica 65 064 58 578 58 777 50 868 41 172 42 440 33 434 40 153
Source : Organisation internationale du cacao