CHRONIQUE DES MARCHES DU CACAO ET DU CAFE – CHROMACC – Semaine du 27 Avril au 04 Mai 2018

MARCHE DU CACAO

 

I. Marchés à terme : le cacao, toujours plus haut

 

Les prix du cacao ont continué de grimper, atteignant mercredi 1 465 FCFA le kilogramme à Londres, à son plus haut depuis près d’un an et demi.

« Le cacao continue de profiter des bonnes données récentes des broyeurs, qui représentent la demande en Asie et en Europe » ont rappelé les analystes de Capital Economics.

A Londres, le kilogramme de cacao valait 1 440 FCFA vendredi 04 Mai contre 1 383 FCFA vendredi 27 Avril.  A New York, le kilogramme de cacao était à 1 552 FCFA le même vendredi 04 Mai contre 1 478 FCFA sept jours plus tôt.

 

Fèves de cacao séchées

Fèves de cacao

 

II. Principaux pays producteurs

 

Côte d’Ivoire : le programme de suspension de la distribution des semences améliorées inquiète

 

En Côte d’Ivoire, la suspension annoncée par le gouvernement de distribution des semences améliorées et à haut rendement pour la saison 2018-2019 suscite de nombreuses craintes dans le rang des acteurs de l’Industrie.

D’après Reuters, de nombreux acteurs redoutent une recrudescence des maladies affectant les cacaoyers et une baisse de la qualité de la production. En effet, les producteurs ne disposant plus de matériel végétal amélioré pourraient se diriger vers les semences de moindre rendement et recourir aux boutures des cacaoyers existants pour replanter les vergers, ce qui pourrait favoriser la propagation du Swollen Shoot.

Selon les estimations rapportées par Reuters, les différents investissements réalisés par l’Industrie ont permis de faire passer le rendement à l’hectare de 350-400 kilogramme à 800 kilogramme de cacao en l’intervalle de 10 ans.

 

Exposition de café camerounais

 

MARCHE DU CAFE

 

I. Marchés à terme du café : le café se reprend

 

Alors qu’une récolte abondante des deux types de café s’annonçait et pesait sur les cours, les conditions météorologiques moins favorables que prévu au Brésil, 1er producteur d’Arabica, ont permis au cours de se ressaisir.

« Les prix vont repartir à la hausse car les récoltes pourraient être partiellement givrées cette saison au Brésil » a affirmé l’analyste Shawn HACKETT dans son bulletin d’information sur les matières premières.

« Le marché du Robusta reste plus solide, puisque les vendeurs sont prêts à attendre que les prix remontent un peu » a pour sa part estimé Jack SCOVILLE, analyste chez Price Futures Group.

A Londres, le Robusta a terminé à 1 001 Fcfa le kilogramme ce vendredi 04 Mai contre 953 Fcfa vendredi 27 Avril. L’Arabica a clôturé à 1 502 Fcfa le kilogramme vendredi 04 Mai à New York. Sept jours plus tôt, il terminait à 1 426 Fcfa.