La consommation de café, autrefois réservée aux colons, n’est pas entrée dans les cultures nationales africaines. Selon l’Organisation Internationale du Café- OIC-, en Afrique subsaharienne, exception faite de l’Ethiopie qui consomme à peu près la moitié de sa production, soit 2,26 kilos par habitant, aucun pays ne dépasse le kilo par habitant et par an. Mais, avec l’émergence d’une classe moyenne arrimée à la mondialisation, les habitudes de consommation changent vite sur le continent. A cet égard, le développement en Côte d’Ivoire, au Kenya, au Nigeria et au Cameroun des chaînes de valeur nationales et internationales de cacao et de café, constitue un indicateur tangible de cette rapide évolution de la consommation.

L’installation du Groupe Nestlé en pays producteurs, mais aussi la quinzaine de marques locales de plus en plus compétitives, à savoir Torrécam, Uccao, Kola coffee, Café de Foumban, Café de Koutaba, Café Philbert, Café Yoan, Ménage à trois, Café Vital, Café Aroma, Cristal coffee, … mettent le café à la portée du grand public. Pour le cacao, il y avait déjà Sic-cacaos et son partenaire Chococam. Il faut désormais compter avec Ferrero Rocher et toutes les petites unités, qui offrent non seulement des produits cacaotés comestibles, mais également une gamme variée de produits dérivés dignes d’intérêt.

A côté des actions d’envergure telle celle du Président kényan Uhuru Kenyatta, qui a mis sur pied un groupe d’intervention national chargé d’inciter les Kényans à consommer du café, de nombreuses initiatives, moins ambitieuses et plus réalistes, se développent çà et là en Afrique, en vue de promouvoir la consommation domestique du cacao et du café. C’est dans cette veine que s’inscrivent au Cameroun les Coffee Shop et Coffee Point, mais aussi des événementiels dédiés tels la Fête du Café, les FESTICACAO et FESTICOFFEE.…

Ainsi, à la demande du Ministre du Commerce de manifester leur intérêt pour l’installation des kiosques à café dans leurs enceintes, une soixantaine d’entreprises publiques, parapubliques et privées ont répondu favorablement et attendent des Coffee Point pour leurs personnels.

Face à cette réclame itérative, l’Interprofession, sous l’instigation du Ministère du Commerce et dans sa dynamique de promotion de la filière et de ses produits, souhaite vulgariser la consommation via une opération ciblée : les Journées Mensuelles de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café, qui ont pour ambition de fournir une tribune d’échanges et de partages directs entre la transformation et la consommation du cacao et du café.

L’effet mécanique de levier de la consommation sur la production du cacao et du café est indéniable. Les retombées avantageuses en termes de plus-value pour les transformateurs locaux sont perceptibles, au regard de l’engouement des opérateurs. La volonté d’accompagnement des autorités publiques se manifestent et devraient se consolider avec l’entrée en vigueur des accords de partenariat économique, qui verra la transformation et la consommation locales générer davantage de recettes que l’exportation.

Autre argument et non des moindres, les bienfaits de la consommation du cacao et du café sur la santé sont aujourd’hui notoirement partagés. En effet, il est scientifiquement établi que la consommation quotidienne de la caféine du café et des antioxydants (flavanols et polyphénols sains) du cacao, diminueraient le risque de cirrhose, des cancers de la bouche, du pharynx et de l'œsophage, protègeraient du cancer du foie, soulageraient les migraines et les céphalées chroniques, réguleraient la glycémie et le transit, et réduiraient les troubles de la mémoire liés à l'âge. Et c’est tout bénef !

Sur tout un autre plan, l’intégration des producteurs dans la chaîne de valeur commence par la collecte et le groupage des produits au sein de leurs organisations respectives, ce qui nécessite des moyens, en termes de logistique de ramassage (véhicules) et d’acomptes à payer sur le produit collecté.

La Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café dédiée à la mise en exergue du cacao, du café et de leurs produits transformés et dérivés, se tiendra dans un premier temps dans le parking du Ministère du Commerce, à l’Immeuble Rose, à Yaoundé et s’étendra progressivement dès 2017, à d’autres sites et villes du Cameroun. Dans le cadre de l’extension de la Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café à d’autres sites et villes, le lancement officiel se fera sur un site choisi et convenu par M. le Ministre du Commerce.

Le dynamisme des acteurs n’étant pas toujours promu à sa juste valeur, la Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café est une autre occasion d’exposition du savoir-faire de tous les segments des chaines de valeur cacao et café, et plus encore de l’ingéniosité du maillon transformation artisanale. La dégustation gratuite du café et des produits cacaotés des opérateurs directs des filières cacao et café par le grand public, les acteurs publics et privés, les partenaires au développement, …, participent de cette inculturation alimentaire du cacao et du café.

Au-delà de rendre compte de la vitalité du maillon transformation des filières cacao et café qui diversifie l’offre des dits produits sur le marché, la Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café vise essentiellement à promouvoir la consommation locale des bons cacaos et café camerounais à travers :

  • la promotion du savoir-faire et la créativité des transformateurs locaux de cacao et de café,
  • l’incitation à la valorisation locale de nos produits,
  • la vulgarisation des bienfaits (scientifiquement prouvés) du cacao et du café sur la santé,
  • la promotion de l’image et de la notoriété du Cameroun comme terroir de cacao et de café de niche

De manière spécifique, la Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café a pour objectifs de:

  • Faire découvrir les mille vertus du cacao et du café au grand public et les installer dans les habitudes de consommation des camerounais;
  • Repositionner le cacao et le café non comme des produits de rente, mais comme des produits de consommation courante (alimentation, cosmétiques, engrais, …) ;
  • stimuler par induction la production d’un cacao et d’un café d’excellente qualité.

La Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café cible principalement:

  • Les transformateurs locaux

    Tous les torréfacteurs et transformateurs artisanaux locaux de cacao et de café dont les produits, au fil des expositions ont connu un saut qualitatif remarquable et sont devenus très compétitifs.
  • Les acteurs publics nationaux.

    • Ministères en charge de l’Agriculture, du Commerce, de la Jeunesse, de la Recherche, des PME, Industrie & Artisanat, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement technique, de la Femme et famille, ….;
    • Organes publics des filières : Office de Cacao et du Café (ONCC), Fonds des filières (FODECC), Sociétés de développement (SOWEDA, SODECAO, …).
    • Autres institutions : Institut de Recherche Agricole pour le Développement – IRAD, Universités, Projets et Programmes œuvrant dans les filières cacao/café, ... ;
  • Le grand public :

    Notamment les jeunes et les femmes (prescripteurs), qui sont les garants d’une consommation pérenne, une fois les habitudes de consommation installées.

La Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café est organisée par le Ministère du Commerce et le Conseil Interprofessionnel du Cacao et du café (CICC), avec la participation du Collège professionnel des transformateurs de cacao et de café du CICC.

La prise en charge des transformateurs et de leurs assistants, nécessaire pour le lancement de l’opération, se poursuivra jusqu’à la dernière JMP Cacao-Café, prévue le 28 décembre 2016. A partir de janvier 2017, tous les opérateurs de ce collège ainsi que leur(s) personnel(s) d’appui, désireux de participer à la JMP Cacao-Café se prendront entièrement en charge.

Afin de constituer une véritable plateforme d’échanges entre opérateurs des deux filières et le grand public, il est souhaitable que les expositions-dégustations de cacao et de café de la Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café s’effectuent le même jour sur le même site.

Couplée à des animations vivantes et digitales pour maximiser les occasions de participer de tous les agents publics en service dans les ministères attenants audit parking et pour générer le trafic dans les stands de tous les usagers de la rue adjacente, qui mène d’une part vers le Centre-ville et d’autre part vers le Lac et Ngoa-Ekelle, la Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café devrait se dérouler de préférence entre 9h et 17h.

Le programme indicatif de la Journée Mensuelle de Promotion du Cacao et du Café – JMP Cacao-Café pourrait se résumer aux 4 grands mouvements ci-après :

  • Mise en place des exposants et de la logistique d’animation,
  • Les mots introductifs du CICC et du MINCOMMERCE,
  • La présentation détaillée, en continu, du CICC et de ses activités,
  • L’exposition-dégustation proprement dite jusqu’à 17h.
  • PROGRAMME (indicatif)

  • 8h00: Mise en place
  • 9h00: Arrivée du Ministre du Commerce
  • 9h05: Mot de bienvenue d’un responsable du CICC
  • 9h15: Intermède : danse traditionnelle
  • 9h15: Présentation du CICC et de ses activités (Programmes structurants)
  • 9h25: Mot du Ministre du Commerce
  • 9h35: Visite des stands
  • 10h: Exposition - Dégustation du cacao et du café