Lancement officiel du portail Cameroon Trade Hub

C’est fait le Cameroun tient son HUB !

Le centre d’assistance commerciale au Cameroun, Cameroon Trade Hub, a été lancé officiellement ce lundi 20 novembre 2017 par le Conseil National des Chargeurs du Cameroun – CNCC.

La cérémonie de lancement s’est déroulée dans la salle du Musée Maritime de Douala – Bonanjo, en présence du Gouverneur de la Région du Littoral, des autorités administratives et portuaires, des investisseurs et opérateurs économiques nationaux et internationaux.

Le portail numérique Cameroun Trade Hub (www.cameroontradehub.cm) est une plateforme informatique destinée à la centralisation des informations relatives au commerce extérieur et de transport des marchandises au Cameroun.

Ce dispositif permettra la disponibilité des informations en temps réel et facilitera l’accès des opérateurs et investisseurs, tant nationaux qu’internationaux, aux procédures nécessaires en matière d’exportation, d’importation et de transit.

L’installation de cet instrument dans la ville de Douala, principale plaque tournante du golfe de guinée grâce notamment à sa place portuaire, n’est pas due au hasard. C’est la résultante des démarches pressantes entreprises par le Gouvernement camerounais, depuis l’année 2013, auprès de l’administration américaine afin que l’Afrique Centrale dispose d’un Trade Hub.

Ainsi, le portail Cameroun Trade Hub s’inscrit en droite ligne avec les exigences l’Accord de Facilitation des Echanges (AFE), qui est entré en vigueur le 22 février 2017. L’accord avait été ratifié en avril 2016 par le Cameroun sur Décret du Président de la République.

 

L’Accord sur la Facilité des Echanges (AFE), en Bref

 

Les formalités douanières varient beaucoup d’un pays à un autre, en termes de durée des transactions et du nombre de documents à produire, qu’il s’agisse de l’exportation, de l’importation ou du transit des marchandises. L’Accord sur la Facilité des Echanges (AFE) établit une série de mesures pour la circulation rapide des marchandises entre les frontières.

C’est le premier accord commercial multilatéral depuis l’établissement de l’organisation mondiale du Commerce (OMC) ; il contribuera à réduire de plus de 14% le coût du commerce pour les pays à faible revenu et de plus de 13% pour les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure en simplifiant la circulation des marchandises à travers les frontières

La mise en application de l’accord dépend de la capacité des pays à mettre en œuvre ce dernièr. A cet effet, l’AFE a été disposé suivant trois catégories :

  • la catégorie A correspond aux mesures que le Membre mettra en œuvre au moment de l’entrée en vigueur de l’Accord (ou, dans le cas des PMA, dans un délai d’un an après l’entrée en vigueur) ;
  • la catégorie B correspond aux dispositions que le Membre mettra en œuvre après une période de transition suivant l’entrée en vigueur de l’Accord, et ;
  • la catégorie C correspond aux dispositions qui nécessitent une assistance et un soutien au renforcement des capacités pour permettre au membre de les mettre en œuvre après une période de transition suivant l’entrée en vigueur de l’Accord.