Fèves de cacao du Cameroun

Le cacao toujours plus bas – CHROMACC – Semaine du 1er au 8 Décembre 2017

I. MARCHE DU CACAO

 

I.1 Les marchés à terme : semaine noire pour le cacao

 

Les cours du cacao ont encore chuté cette semaine sur les principales places boursières. Il sont passés sous la barre de $1900 la tonne, soit environ 1056 Fcfa le kilo (cours du jour 1 USD = 556 Fcfa), son niveau le plus bas depuis le mois d’Octobre. A New York, le cacao a terminé le vendredi 8 Décembre à près de 1 049 Fcfa/kg, contre 1 134 Fcfa/ le kilogramme 7 jours plus tôt. A Londres déjà, les marchés à termes ont terminé à 1 037 Fcfa/kg contre 1 110 Fcfa/kg vendredi 1er décembre 2017. Depuis le début de la nouvelle campagne, la chute des cours est d’environ 11% sur les marchés.

 

Le cacao équatorien, plombé au Cadmium (Cd)

Les résultats des études menées récemment par une équipe du laboratoire “Géosciences Environnement Toulouse” sur le cacao de la variété « Fino de aroma », cultivée surtout en Equateur, ont révélé la présence élevée de cadmium (Cd). Soulignons que le Cadmium est un métal lourd, connu pour ses effets néfastes et irréversibles sur la santé humaine. Car cancérigène. Cette situation va forcément plomber l’accès du cacao équatorien sur le marché du cacao haut de gamme car la variété « Fino de aroma » est très recherchée et appréciée des chocolatiers pour son profil aromatique et ses qualités organoleptiques.

 

Cabosses de cacao du Cameroun

Cabosses de cacao du Cameroun

 

I.2 Les principaux pays producteurs

 

Côte d’Ivoire – exportations 2017/2018 : défaut de paiement des exportateurs ?

Le Conseil ivoirien du cacao (CCC) reste optimiste sur le bon déroulement de la campagne 2017/2018, en écartant rapidement des rumeurs sur le risque de défaut de paiement des exportateurs. En effet, selon certaines sources, « des exportateurs possèdent des contrats convenus à un certain prix pour une année, mais les cours sont passés en dessous de leur valeur marchande. Ils ne peuvent pas acheter parce qu’ils devront exporter à perte ». Ceci dit, des responsables du CCC et des banques devaient se rencontrés afin de débloquer des crédits pour l’achat de cacao concernant 150 000 à 250 000 tonnes

 

Pour rappel, le CCC avait enregistré une perte de près de 200 milliards de Fcfa lors de la campagne principale 2016/2017, suite au défaut de paiement des exportateurs.

 

Par ailleurs, les arrivages de cacao entre le 1er octobre et le 3 décembre 2017 aux ports ivoiriens (Abidjan et San pedro) ont chuté de près de 10% comparativement au volume de 565 000 tonnes totalisé sur la même période la campagne passée. Des données, qui continuent d’alimenter les tendances annonçant une campagne haussière sur le plan mondial, mais de peu par rapport à l’excédent de 347 600 tonnes réalisé en 2016/17.

 

I.3 Actualités de la filière en interne

 

Cameroun – Exportations : l’Origine Cameroun pèse sur le marché londonien

Le cacao camerounais se refait une santé sur les marchés à terme. Dixit le courtier américain JSG Commodities : « d’importants volumes venant du Cameroun pèseraient sur le marché de Londres, expliquant l’actuelle prime de New York sur le marché à terme londonien, alors que les acheteurs préfèrent en général l’origine Côte d’Ivoire ».

 

Cameroun – prix à l’export: le FOB chute et les prix entrée magasin se stabilisent.

Les prix du cacao rendus Douala ont baissé cette semaine, passant de 875 et 950 Fcfa/kg la semaine d’avant à 830 et 860 Fcfa/kg vendredi 8 décembre 2017. Idem, le prix du cacao embarqué a perdu 64 Fcfa le kilo pour clôturer à 914 Fcfa/kg le même vendredi.

Pages: 1 2