CHRONIQUE DES MARCHES DU CACAO ET DU CAFE (CHROMACC) – Semaine du 23 février au 02 mars 2018 février

MARCHE DU CACAO

 

I. Marchés à terme : le prix du cacao en hausse Londres et New York

 

Selon les experts, en prévision d’une saison sèche particulièrement aride et longue en Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire et Ghana), les prix du cacao ont repris sur l’ensemble du mois de février 2018, atteignant leur meilleur niveau depuis 3 mois. Le marché a fermé vendredi 2 mars 2018 à Londres à 1 217 Fcfa/kg, contre 1 138 Fcfa/kg la semaine d’avant. A New York, le marché a clôturé 1 220 Fcfa/kg, son plus haut niveau sur les 14 derniers mois, contre environ 1 151 Fcfa/kg 7 jours auparavant.

 

Production : un excédent en vue

Dans son trimestriel publié le mercredi 28 février 2018, l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO) revoit à la hausse ses estimations de production pour 2016/2017. Elles s’établissent à 4,748 millions de tonnes contre 4,733 millions initialement. La campagne 2017/18 pourrait s’achever sur un excédent de 105 000 tonnes pour une offre mondiale en cacao de près de 4,638 millions de tonnes.

Pas réjouissant comme nouvelle pour la filière, car souvenons-nous, en 2016, les cours avaient plongé du fait de prévisions d’une production excédentaire.

 

II. Principaux pays producteurs

 

Côte d’Ivoire : Evaluation à mi-parcours des campagnes cacao et café

Cerner les réalités et les difficultés rencontrées dans la commercialisation au cours de la campagne 2017/18, c’était l’objectif par la réunion qui a réuni, le mercredi 23 février 2018 à Abidjan, le Conseil Café-Cacao et les coopératives et les acheteurs directs du café et du cacao de Côte d’ivoire.

 

Prévisions de production à la baisse

Initialement estimée à près de 1,45 millions de tonnes, “la campagne principale [de cacao 2018] pourrait s’achever [en] mars à 1,32 millions de tonnes” souligne Reuters, soit une baisse d’environ 12% par rapport à la campagne 2016/17. En cause, le manque de pluies et le temps chaud, qui ont perturbé les activités de production depuis décembre 2017.

 

III. Actualités interne de la filière

 

Jeunes NEW GENERATION à Song-Djem

 

New Generation : l’Interprofession équipe 75 jeunes

Après une formation sur l’agro-écosystème du cacaoyer, 75 jeunes du programme New Generation dans les localités de Song-Djem et Si-pandang, Département de la Sanaga-maritime (Région du Littoral), ont reçu chacun des pesticides (insecticide et fongicide) pour le traitement de leur pépinière, et des équipements agricole et de protection individuelle (pulvérisateur, botte, combinaison, gant, cache-nez, chapeau, lunette, ..) le vendredi 02 mars 2018.

Avec trois hectares créés en moyenne par jeune, c’est environ 225 ha de nouvelles plantations cacaoyères qui seront créées d’ici à 2020. Pour rappel, le Programme New Generation est une initiative du Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café (CICC), mise en œuvre en 2012.

Le rajeunissement des vergers et de la force de production est résolument en marche.

Pages: 1 2