Matières premières en légère hausse, le cacao continue sa chute – CHROMACC, Semaine du 26 juin au 01 juillet 2017

I : La situation du marché international du cacao et du café

 

Les cours des matières premières agricoles ont en général rebondi le mercredi 28 juin du fait sur le marché de New York de la faiblesse du dollar face aux autres devises. Il n’en a pas été de même du cacao qui a connu une baisse face à une livre sterling au plus haut ces dernières semaines.

 

I.1 : CACAO

 

Le cacao a renoué avec la baisse en perdant £ 24 à la clôture jeudi 29 juin. Il a terminé la période sous revue à F.cfa 1.101 le Kilogramme du fait de la ruée des investisseurs sur la livre sterling, la faisant grimper à $ 1,30 son niveau le plus élevé depuis le 25 mai.

Cette ruée se justifie par une annonce du Gouverneur de la banque d’Angleterre portant sur un probable relèvement des taux du fait de la bonne tenue de l’économie du pays.

Cette baisse a également été observée sur le marché à terme de New York lequel a connu une baisse de $ 23 se situant à F.cfa 1.075 le kilogramme jeudi 29 au soir.

Il faut cependant noter qu’à Londres comme à New York, les experts estiment que le marché est totalement sur-vendu par de nombreux négociants, ce qui pourrait montrer que le sentiment baissier des spéculateurs commence à s’estomper.

Vendredi 23 juin dernier, le kilogramme de cacao cotait F.cfa 1.086 à New York et F.cfa 1.134 à Londres.

 

Figure 1 : Evolution des cours du Cacao (trois derniers mois)
Figure 1 : Evolution des cours du Cacao (trois derniers mois)

 

I.2 : CAFE

 

Du fait d’un déficit mondial probable de l’Arabica, le marché a terminé en hausse à la clôture jeudi 29 au soir, à New York, se situant à F.cfa 1.684 le kilogramme contre F.cfa 1.533 vendredi 23 juin.

Quant au Robusta, il a également terminé en hausse sur le marché à terme de Londres le jeudi 1er juillet au soir à F.cfa 1.232 le kilogramme contre F.cfa 1.201 à la fin de la semaine sous revue.

Selon certains experts, le prix actuel des Arabica reflète l’excédent sur la campagne 2016/17. En 2017/18, il est cependant fort possible que le marché mondial soit déficitaire. Le déficit de la campagne 2017/18 est estimé à 4,4 millions de sacs (Ms) de 60 kg alors qu’un excédent de 0,9 Ms est attendu au cours de la campagne 2016/17.

La faible pluviométrie enregistrée dans les régions de production de l’Arabica (en deçà de la moyenne durant les trois derniers mois de la croissance des cerises) serait à l’origine de cette baisse.

S’agissant du Robusta, ces experts estiment que celle-ci augmenterait au Vietnam (leader mondial du Robusta), de 4 Ms passant à 28 Ms contre 24,5 Ms en 2016/17, mais resterait de manière globale déficitaire.

 

Figure 2 : Evolution des cours du café
Figure 2 : Evolution des cours du café

 

II : L’actualité dans les filières, en interne et à l’international.

II.1 : Actualité des filières en interne

Prix du cacao

 

Au Cameroun, le prix bord champ au mois de juin a été suivant les producteurs et les exportateurs un des plus bas de ces récents mois.

Il est de moitié son niveau d’il y a un an, oscillant entre F.cfa 650 le kilogramme à Mamfe ou encore Konye dans la région du sud-ouest, à F.cfa 850 le kilogramme à Mbalmayo et Emana dans la région du Centre.

 

Projets MINADER :

 

Depuis le 1er juin 2017, par décisions n° 695 et 696 / Minader/CAB/ UCSP, le Ministre de l’agriculture et du développement Rural a dissous et créé et/ou revu certains projets concernant entre autres les filières cacao et café.

Il s’agit des projets ci-après ;

Projets Dissouts

  • Projet Semencier Cacao-Café (PSCC)
  • Projet d’Appui au Programme National Semencier (PAPRONAS)
  • National Cocoa Acadamy (NCA)
  • Programme national de Gestion des Pesticides obsolates du Cameroun (PNGPOC)

Projets créés ;

  • Projet d’appui à la production du matériel végétal de qualité (PAPMAV-Q),
  • Projet National de Structuration et d’Accompagnement des producteurs (PRO-SAPVA)
  • Projet National de Réduction des Pertes Post-récoltes (PNRPPR)
  • Projet National de Relance et de Développement du cacao et café (PNRDFCC)

 

Pages: 1 2