Réinsérer le Cameroun dans le marché global de l’économie caféière mondiale en relevant significativement sa production en volume et en qualité sur le court terme (3 600 hectares de caféiers en 6 ans), tel est l’objectif poursuivi par PURC-café.

Un objectif d’autant plus urgent que les cafés (arabica et robusta) figurent au rang des produits dont l’augmentation de la production sont consigné dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). Et pour cause, la filière café occupe environ 3 millions de personnes sur toute la chaine de valeur, dont environ 400 000 ménages représentant près de 2,8 millions de personnes.

Après avoir été le premier produit agricole d’exportation du Cameroun, la production du café est passée de 150 mille tonnes dans les années 80 à moins de 20 mille tonnes en 2013. Sur le plan mondial, le Cameroun est ainsi passé du 12ème rang en 1986 au 30ème rang dans le classement des pays producteurs de café. Dans le même temps, la consommation mondiale du café est soutenue et s’accroît en moyenne de 2,2 % annuellement.

Accroitre significativement la production et améliorer la qualité de café dans les zones du programme:

    – Créer ou régénérer 3 600 hectares de caféiers en 6 ans, – Augmenter la production de 3 600 tonnes par an dès la 4ème année, – Améliorer la qualité et la productivité, – Professionnaliser les producteurs et leurs organisations.

Pour les coopératives identifiées (SOCOOPA-EST (Est) COOPAGRO (Ouest), COOPAFERLOS (Ouest) et COPCA-CALOD (EST), le Programme PURC-café fournit:

  • Du matériel didactique approprié sur la culture du café,
  • Des enseignants qualifiés pour des enseignements spécialisés sur le café,
  • Le matériel végétal, les intrants, l’appui logistique et l’encadrement nécessaires pour la mise en place des pépinières,
  • L’encadrement technique sur la conduite de l’exploitation pendant une période de trois (03) ans à partir de la mise en place de la plantation,
  • Un appui technique dans la commercialisation des produits issus des exploitations de café.
  • Création des richesses dans les zones du programme;
  • Amélioration du niveau de vie des producteurs;
  • Création de pôles de développement dans les zones du programme.

Durée : Cinq (5) ans

  • Deux parcs à bois ont été financés par le CICC et le programme PAPA-RFCC. Ces parcs à bois sont basés à l’EST (coopératives suivantes : SOCOOPA-Est et COPCA-CALOD);
  • Les parcs à bois entrent en production dès le mois d’Avril 2016 et chaque parc à bois a un potentiel moyen de production de 520 000 boutures par an;
  • Convention de partenariat à signer entre le CICC et les organisations professionnelles bénéficiaires des parcs à bois.

Durée : Six (6) ans

  • Début: Février 2014
  • Fin: Février 2020