Quand les opérateurs évaluent

Ils étaient quatre torréfacteurs, promoteurs de quatre marques de café qui ont pignon sur rue (Ménage à trois, Vital, Café de Foumban et Uccao), commis pour officier au parking du Ministère du Commerce. C’était le mercredi 30 Août 2017, comme tous les derniers mercredis du mois, depuis déjà plus d’un an.

Au-delà de l’animation sonore et vivante qui caractérisent cette activité par ailleurs très courue des Yaoundéens, les promoteurs de marques citées ci-dessus ont procédé à une véritable analyse critique de cette Journée Mensuelle de Promotion du Café.

 

 

 

Un bilan mi-figue mi-raisin, qui reconnait le mérite qu’ont ces journées de leur donner l’opportunité d’un interfaçage direct avec le public, de générer des échanges entre les opérateurs et les nombreux visiteurs, de faire déguster de nombreuses marques et recettes de café, de faire vendre de nombreux paquets de café, … participant de ce fait à la vulgarisation du café dont il est souhaité dans l’un des objectifs, qu’il rentre définitivement dans les habitudes de consommation des camerounais.

En revanche, pour atteindre pleinement cet objectif et générer un plus grand trafic de visiteurs, ils souhaitent qu’une communication d’appoint autour des JMP soit développée, qui comprend la production d’une banderole générique apposée sur le site dès le lundi précédant la Journée Mensuelle de Promotion du Café, la diffusion d’un message synthé, des reportages et des papiers d’annonce à la télévision, en prélude à cette journée.

 

 

 

De bonnes augure pour les inconditionnels du bon café camerounais, qui ne se doutent pas que les petits plats sont mis dans les grandes pour leur garantir un festival d’arômes, un bouquet de gouts et une palette de caractères de cafés issus de nos bassins de production, des terroirs.

 

Dorothée BODOL