Marché du cacao, renforcement de la coopération Cameroun / Côte d’ivoire – CHROMACC – Semaine du 22 Septembre au 29 Septembre

I. Marché du CACAO

I.1 Situation du marché international

I.1.1 Les marchés à terme

 

Le prix du café est resté stable cette semaine dans un marché prudent, alors que les analystes tentent d’appréhender l’ampleur des récoltes à venir. « Nous continuons de miser sur une hausse des prix du cacao, car le marché a intégré la récolte élevée de l’année précédente » ont estimé les analystes de Rabobank, qui jugent que la production ivoirienne devrait commencer à baisser en raison des prix plus bas.

A Londres, le kilogramme de cacao valait 1 120 Fcfa vendredi 29 Septembre contre 1 115 Fcfa vendredi 22 Septembre. A New York, le kilogramme de cacao était à 1 170 Fcfa le même vendredi 29 Septembre contre 1 117 Fcfa sept jours plus tôt.

 

I.1.2 Les principaux pays producteurs

 

En Côte d’ivoire : le prix du cacao bord champ sera fixé autour de 750 à 800 Fcfa le kilogramme, indique une dépêche de Reuters. Une légère hausse par rapport au prix actuel de 700 Fcfa. Selon l’agence Reuters, les autorités ivoiriennes ont ainsi fait le choix de limiter l’écart avec le prix pratiqué au Ghana. Cependant, l’Etat ivoirien s’expose par là au risque de devoir à nouveau abandonner en partie les taxes sur le cacao, ce qui serait un précieux manque à gagner sur son budget.

Côte d’Ivoire : le Ministre Ivoirien du Commerce, de l’Artisanat et des PME a reçu en audience l’alliance des pays producteurs de cacao (COPAL) en marge des réunions de l’Organisation Internationale du Cacao. Au cours de cette réunion les membres de l’alliance ont promis de faire entendre leur « voix » face aux défis de l’heure, notamment sur les programmes de la durabilité, les actions sur la transformation et la commercialisation du cacao, mais aussi et surtout sur les insuffisances de l’Accord International de 2010 sur le cacao. En retour le Ministre du Commerce a réitéré la foi du Gouvernement ivoirien en une COPAL « forte et dynamique » tout en félicitant le comité de restructuration.

Côte d’Ivoire : le Conseil Cacao-Café (CCC), organisme ivoirien de régulation du secteur a indiqué vendredi 29 Septembre que la récolte du cacao de la Côte d’Ivoire a grimpé de 28,5% sur la campagne 2016-2017 pour s’établir à 2,015 millions de tonnes. Les exportations ont augmenté de 23,3% ; soit 1,9 millions de tonnes. Cette production record a permis d’augmenter le revenu global des producteurs de 28,6% à 2 013 milliards de Fcfa contre 1 565 milliards lors de la saison 2015-2016.

Ghana – Côte d’Ivoire: afin de réduire l’instabilité qui caractérise depuis plus d’un an les cours mondiaux du cacao, les deux pays mettront en place un stock régulateur de cacao pour faire grimper les prix, a indiqué une source à Reuters. La Côte d’Ivoire installera pour sa part six dispositifs d’une capacité globale de 250 000 tonnes de fèves. En outre, les deux pays ont déposé depuis Mai dernier une demande de prêt de 1,2 milliards de dollars auprès de la BAD pour le financement des infrastructures et espèrent un retour favorable afin de démarrer les opérations de stockage en 2018-2019.

 

Cacaoyers

 

I.2 Actualités de la filière en interne

 

Cacao: dans le cadre du renforcement de la coopération économique entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun, une délégation camerounaise conduite par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Henri EYEBE AYISSI, effectue une visite d’échange et de travail du 25 au 30 Septembre en terre ivoirienne. Pendant ce séjour, le Ministre se propose de visiter des structures ivoiriennes telles que le Conseil Café-Cacao, le Conseil du Coton et de l’Arachide.

Les prix rendus Douala (magasin) se sont stabilisés cette semaine entre 875 Fcfa (Min) et 900 (Max) Fcfa/kg ; alors le prix du cacao embarqué (FOB) a perdu 6 francs pour terminer vendredi 29 septembre à 1 017 Fcfa/kg.

 

II. Marché du CAFE

II.1 Situation du marché international

II.1.1 Les marchés à terme du café

 

A Londres, le Robusta a terminé à 1 093 Fcfa le kilogramme ce vendredi 29 Septembre contre 1 103 Fcfa vendredi 22 Septembre. L’Arabica a clôturé à 1 560 Fcfa le kilogramme vendredi 29 Septembre à New York, sept jours plus tôt, il terminait à 1 637 Fcfa.

 

II.1.2 Les principaux pays producteurs

 

Au Brésil: même si on manque encore de pluies, les inquiétudes à l’égard des récoltes s’estompent. « La réalité est qu’il n’y a pas de problème de météo et que le Brésil va avoir une bonne récolte » souligne un négociant à Reuters.

Les Marchés Asiatiques (Robusta) ont été calmes cette semaine, car le Vietnam est en fin de campagne et l’Indonésie en fin de récolte. En outre au Vietnam, les producteurs refusent de vendre le peu de volumes qui leur restent.

 

Caféier

 

II.1.3 Autres actualités

 

OIC : la 120ème session du Conseil de l’Organisation Internationale du Café (OIC) se tient à Yamoussoukro du 25 au 29 Septembre. L’occasion est ainsi donnée de discuter des questions portant tour à tour sur : – les défis de la durabilité du café – les avancées technologiques dans le café – les statistiques mondiales du café – les performances et les opportunités de la valeur ajoutée dans le secteur caféier africain.

Au cours de cette session, il a été révélé que le café croît à un rythme annuel de 2%. Les bas prix offerts aux producteurs de la fève impactent négativement sur l’approvisionnement mondial.

« Si les exploitants ne sont pas bien rémunérés et encouragés dans la production du café, nous pourrions avoir du mal dans le futur à satisfaire les besoins de consommation grandissants » a indiqué à Reuters, José SETTE, Directeur Exécutif de l’OIC. Mettant en lumière les nombreux défis s’imposant au secteur, notamment le changement climatique et ses effets sur la variété arabica (la plus utilisée par l’industrie du café instantané). Le Directeur Exécutif plaide pour un meilleur investissement des gouvernements dans la recherche et le soutien aux producteurs.

Selon les dernières estimations de la Banque Hollandaise RABOBANK datant du mois dernier, un déficit de 6,1 millions de sacs de café devraient se creuser au terme de l’année 2017-2018 contre 1.2 millions de sacs prévus pour 2016-2017.

 

II.2 Actualités de la filière en interne

 

Suivant le système d’information des filières (SIF), le prix FOB de l’Arabica est passé de 1 543 Fcfa à 1 478 Fcfa le vendredi 29 septembre 2017. Une perte de 65 Fcfa le kilogramme en une semaine. Le Robusta, quant à lui, a perdu 13 francs pour se situer à 1 010 Fcfa/kg le même vendredi 29 septembre.

 

Michèle BIWOLE