Revue cybernétique du 08 Juin 2018

CAFE

 

Colombie : la production mensuelle augmente.

 

Avec 1 188 000 sacs, la production de café colombien a augmenté de 32% en Mai par rapport aux 901 000 sacs récoltés au cours du même mois en 2017.  Jusqu’à présent cette année, la récolte de café a dépassé 5,4 millions de sacs, soit 2 % de plus que les 5,3 millions de sacs enregistrés au cours des cinq premiers mois de 2017.

Pour la campagne en cours (Octobre 2017 – Mai 2018), la production a été de près de 9,4 millions de sacs, soit une baisse de 3% par rapport aux 9,7 millions de sacs enregistrés au cours de la même période lors de la campagne précédente.

 

CACAO

 

Côte d’Ivoire : le CCC et Barry Callebaut contre le swollen-shoot virus

 

Barry Callebaut, premier fabricant mondial de chocolat et de produits de cacao de haute qualité et le Conseil Café Cacao (CCC) de Côte d’Ivoire ont signé le 4 juin une lettre d’intention pour intensifier la coopération sur la cacaoculture durable.

L’objectif de la lettre d’intention est de collaborer à la conception et à la validation d’un modèle de cacaoculture durable, avec un accent particulier sur le défrichage et la replantation des cacaoyers infectés par la maladie du swollen-shoot virus.

 

Les banques hésitent à prêter

 

Les banques ont décidé de ne pas accorder de nouveaux prêts cette campagne à certaines entreprises intervenant dans le secteur du cacao. Elles ont du mal à panser leurs plaies suite à l’effondrement de quelque 40% des cours internationaux du cacao durant la campagne 2016/17 et jusqu’à début 2018. Elles essaient toujours de sécuriser le remboursement de prêts accordés à des exportateurs, notamment locaux, pour une somme estimée aller de 100 à 200 milliards de Fcfa (€ 152 millions à € 304 millions), rapporte Reuters.

 

Gabon : phase 2 du programme « Jeunes Entrepreneurs Café/Cacao »

 

La direction générale des Caisses de stabilisation et de péréquation (Caistab) a lancé la deuxième phase du Programme Jeunes Entrepreneurs Café/Cacao (JECCA2), le jeudi 7 juin 2018 à Lambaréné.

100 jeunes, de 20 à 45 ans, disposant d’une superficie de 1 à 3 ha favorables à la culture du café/cacao ont été sélectionnés du 15 au 26 mai à travers l’Estuaire, l’Ogooué-Ivindo, le Woleu-Ntem, le Moyen-Ogooué, la Ngounié, l’Ogooué Lolo et le Haut-Ogooué.

Les objectifs visés : relancer durablement la filière café/cacao en zone rurale par la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, un accompagnement multiforme sur une période de 3 ans pour la création de nouvelles exploitations aux rendements élevés, et l’amélioration de la qualité de la production par la mise en application de procédures post-récoltes.