Skip links

Selon l’OIC, 2018/19 sera une nouvelle année d’excédent en café

L’année caféière 2018/19 devrait être la deuxième saison consécutive d’excédents rapporte l’OIC

 

L’année caféière 2018/19 devrait être une nouvelle année de surplus, la production mondiale, estimée à 167,47 millions de sacs, dépassant la consommation mondiale, estimée à 165,18 millions de sacs. Toutefois, compte tenu de la croissance plus forte de la demande, l’excédent pour 2018/19 devrait être de 2,29 millions de sacs, soit environ 1 million de sacs de moins qu’en 2017/18.

Cet excédent de l’offre continue d’exercer une pression à la baisse sur les prix qui se poursuivra probablement au cours des prochains mois. Après une baisse de 1,5% à 109,59 US cents/lb (environ 1376,74 Fcfa/kg) en novembre 2018, la moyenne mensuelle de l’indicateur composite de l’OIC a fortement baissé à 100,61 US cents/lb (environ 1263,92 Fcfa/kg) en décembre 2018.
 


 

Côte d’Ivoire : La qualité des fèves de cacao frappée par le temps sec, et les problèmes de financement

 

Les producteurs de cacao de Côte d’Ivoire affirment que la récolte actuelle se dégrade et que les fèves commencent à pourrir, car le manque de financement les empêche de fermenter et de sécher correctement les fèves déjà stressées par le mauvais temps.

A la suite de l’effondrement de la SAF-Cacao en Juillet dernier, les banques ont eu du mal à être payées pour les prêts aux exportateurs pendant la saison 2016/17 – saison également marquée par la crise – ce qui a entraîné la réduction des financements des petits exportateurs.

Les exportateurs locaux n’étant pas en mesure d’expédier leurs produits à l’étranger, les ports laissent traîner les expéditions de la marchandise et la détériorent donc davantage.

La rareté des précipitations et la sécheresse des vents ont même suscité des inquiétudes au sujet de la prochaine récolte d’avril à la mi-septembre, ont indiqué les agriculteurs.

Joindre la discussion