Bonnes pratiques

Les Bonnes Pratiques Agricoles visent à améliorer la qualité marchande des fèves de cacao de café, ce qui permettra aux producteurs de :

  • Mieux vendre leurs produits, dans le respect des exigences du marché
  • Conduire, entretenir, traiter et gérer rationnellement leurs exploitations
  • Respecter les bonnes pratiques de récolte et post récolte,
  • Se protéger soi-même en portant les EPI et respecter l’environnement lors de la manipulation des produits phytosanitaires
  • Mettre en place un système de traçabilité de leurs produits

Le dispositif de formation des producteurs aux Bonnes Pratiques est constitué de 12 formateurs de formateurs, de près de 100 formateurs qui sont des producteurs issus d’organisations professionnelles et de nombreux supports pédagogiques fournis par le Programme EDES ;

A ce jour, ce dispositif a permis la formation aux bonnes pratiques agricoles de 1 455 producteurs en cacao et 395 en café.

Le tableau ci-après donne la répartition des effectifs de producteurs par coopérative.

CoopérativeLocalisationProducteurs de cacaoProducteurs de café
Région du Centre: 839 Producteurs
SOCOPROCANYKESEKA315-
SOCOODEBEBEBDA524-
Région du Littoral: 841 Producteurs
SOCOOPAPALNYANON446-
COOPAFERLOSMELONG-395
Région du Sud-Ouest: 170 Producteurs
LAFCOOPMUTENGUENE170-
TOTAL1 455395
TOTAL GENERAL1 850

MODULE I: DE LA PLANTATION A LA RECOLTE

Le producteur de cacao/café a intérêt à participer aux thématiques abordées au cours de cette partie I :

  • Intérêt économique :
    • Diversifier ses cultures pour plus de revenus
    • Ne pas gaspiller le produit phytosanitaire, ce qui représente une dépense inutile
    • Produire les fèves de bonne qualité et les vendre à bon prix
  • Intérêt écologique :
    • Conserver certains arbres pour ombrage,
    • Maintenir la biodiversité en diversifiant ses cultures ;
  • Intérêt sanitaire :
    • Pour les aliments : Eviter de dépasser les limites maximales en résidus (LMR)
    • Pour les opérateurs : Se protéger convenablement contre les produits phytosanitaires en portant les EPI
  • Intérêt environnemental :
    • Eviter, en traitant, de contaminer par dérive les eaux de surfaces, le sol et les nappes phréatiques.

Les thématiques sont les suivantes :

C1-ASSOCIATION DES CULTURES

C2-PRINCIPES DE SURVEILLANCE DES PLANTATIONS ET CONNAISSANCES DES CYCLES DES BIOS AGRESSEURS

C3-TECHNIQUE D’APPLICATION : CALCULER LE VOLUME DE BOUILLIE A PREPARER EN UTILISANT UNE METHODE PRATIQUE

C4-TECHNIQUE D’APPLICATION : LE DOSAGE ET LA PREPARATION DE LA BOUILLIE

C5-TECHNIQUE D’APPLICATION : REGLER SON PULVERISATEUR ET TRAITER CORRECTEMENT

C6-EVITER LA CONTAMINATION DE L’OPERATEUR PENDANT LA PREPARATION DE LA BOUILLIE OU LE RINÇAGE DES PULVERISATEURS

MODULE II: LES TRAITEMENTS POST RECOLTE ET LE TRANSPORT

Le producteur de cacao/café a deux principaux intérêts à participer aux thématiques abordées au cours de cette partie II :
  • Intérêt économique :
    • Préserver la bonne qualité des fèves afin de pouvoir mieux les vendre.
    Intérêt sanitaire :
  • (Des aliments), Eviter la présence des corps étrangers et produire les fèves dépourvus de toutes toxines et de toutes odeurs étrangères.
Les thématiques sont les suivants :

P1-FERMENTATION DES FEVES DE CACAO

P2-SECHAGE ET STOCKAGE DES FEVES DE CACAO FERMENTEES

P3-EVITER LA PRESENCE DES CORPS ETRANGERS DANS LES FEVES DE CACAO FERMENTEES, LE SECHAGE, LE TRI, LE CALIBRAGE ET L’ENSACHAGE

P4-TRANSPORT DES FEVES DE CACAO

MODULE III: TOUT AU LONG DE LA FILIERE: TRACABILITE

Le producteur de cacao/café a intérêt à participer aux thématiques abordées au cours de cette partie III:

  • Disposer des statistiques et informations utiles et pertinentes liées à l’activité pouvant servir aux pouvoirs publics pour des appuis multiformes, aux institutions financières comme garantis de prêts, aux organismes de certification, consommateurs et bailleurs de fonds, pour des aides et paiements éventuels des primes...
Les thématiques sont les suivants :

T1-INTERET DE LA TRAÇABILITE POUR LA SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS ALIMENTAIRES

T2-TRANSMISSION DE L’INFORMATION : IMPORTANCE D’UN ENREGISTREMENT ECRIT

T3-STRUCTURATION DES INFORMATIONS: GAGNER EN TEMPS ET EN SECURITE

MODULE IV: LE BON USAGE DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

Le producteur de cacao/café a intérêt à participer aux thématiques abordées au cours de cette partie IV:

  • Intérêt sanitaire :
    • Pour les aliments : Eviter de rendre le produit impropre à la consommation par le dépassement des limites maximales de résidus
  • Pour les opérateurs :
    • Bien se protéger pour éviter de s’empoisonner avec les produits phytosanitaires
    • Bien le conserver pour éviter de s’empoisonner involontairement et ne pas se faire voler.
  • • Intérêt environnemental :
    • Ne pas laisser les emballages vides des produits phytosanitaires éparpillés dans la nature aux risques de contaminer les eaux de surfaces, le sol et les nappes phréatiques.
Les thématiques sont les suivantes :

U1-EVITER LA CONTAMINATION DE L’OPERATEUR PENDANT LA PREPARATION DE LA BOUILLIE OU LE RINÇAGE DES PULVERISATEURS

U2-TRANSMISSION DE L’INFORMATION : IMPORTANCE D’UN ENREGISTREMENT ECRIT

U3-USAGE DES MASQUES POUR LA PROTECTION DES VOIES RESPIRATOIRES

U4-IMPORTANCE DES EQUIPEMENTS DE PROTECTION LORS DE LA PREPARATION, DE LA PULVERISATION ET DU NETTOYAGE DES APPAREILS

U5-NETTOYAGE, RINÇAGE DES EMBALLAGES, DU PULVERISATEUR, DE L’ATOMISEUR ET ELIMINATION DES EMBALLAGES

U6-INTERVENTION ET PREMIERS SOINS EN CAS D’INTOXICATION AUX PESTICIDES

U7-LIRE LES ETIQUETTES ET CHOISIR LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE ADEQUATS

U8-STOCKAGE DES PRODUITS HORS DES LIEUX DE VUE