Cacao : hausse de 3% sur l'année

Revue Cacao : hausse de 3% sur l'année
Admin 07 Janvier 2020 Cacao, Londres, Côte d'Ivoire, Café, Prix

Ce 07 janvier, sur le marché à terme de Londres, la tonne de cacao vaut £ 1 797 soit £ 51 de plus qu'il y a un an, ce qui représente une hausse d'à peine 3%, illustration d'un marché relativement bien équilibré. Son plus haut, à £ 2 056, a été atteint le 14 novembre tandis que son plus faible niveau de prix a été de £ 1 571 le 31 janvier 2019.

On est loin de la performance de progression en 2018 lorsque, toujours à Londres, la tonne est passée de £ 1 371 le 8 janvier 2018 à £ 1 746 le 7 janvier 2019, soit une envolée de £ 375. Mais, on reste sur des niveaux intéressants par rapport aux trois dernières années, sans atteindre les pics des années 2014-2016.

Côté volumes, sur les trois premiers mois de la campagne 2019/20, les exportateurs estiment que les arrivages aux ports ivoiriens sont en hausse de 3,6%, à 1 153 000 t, du 1er octobre 2018 au 5 janvier 2019.

Mais il faut attendre les nouvelles statistiques du Conseil du café cacao (CCC) car, mi-décembre, ces chiffres avaient été plus faibles que ceux des exportateurs. Quant au Ghana, les volumes d'arrivages du 1er octobre au 19 décembre sont stables, à 456 000 T sur une campagne totale attendue à 850 000 T.

Un marché caractérisé par un ralentissement de la hausse de la production ouest africaine alors que la demande mondiale progresse ; la Côte d'Ivoire et le Ghana poursuivent leurs efforts d'harmonisation de leurs politiques afin de présenter un front commun face à un marché mondial en pleine mutation.

Source : journalducameroun.com

Yoyo du Café : baisse de 15% pour le Robusta, hausse de 21% pour l'Arabica

Yoyo du Café : baisse de 15% pour le Robusta, hausse de 21% pour l'Arabica

Jean qui rit, Jean qui pleure... Tandis que le Robusta a baissé en 2019 pour la troisième année consécutive, passant de £ 1 538 la tonne à £ 1 330 sur le marché de Londres entre le 8 janvier 2019 et aujourd'hui, l'Arabica, quant à lui, se redresse : de 102,75 cents la livre (c/lb) à New York début 2019, il cote aujourd'hui 124,20 cents. L'Arabica souffle après deux années de disette.

Une année doublement sombre pour le n°1 mondial du Robusta, le Vietnam, qui a enregistré un recul de 14% de ses volumes exportés en 2019 par rapport à 2018, à 1,61 million de tonnes (Mt) ou encore 2,68 millions de sacs de 80 kilos (Ms). La baisse des cours conjuguée à la contraction des volumes conduisent à une chute de 21,2% de ses recettes d'exportation. Au Brésil, leader mondial du café, toutes variétés confondues, les stocks sont très bas ce qui a alimenté la hausse des cours notamment de l'Arabica. https://www.commodafrica.com/06-01-2020-cacao-cafe-coton-huile-de-palme-riz-sucre-la-sante-des-marches-en-2019

Source : commodafrica.com

Le «cartel du cacao» pourrait faire grimper le prix du chocolat (WSJ)

Le «cartel du cacao» pourrait faire grimper le prix du chocolat (WSJ)

Un nouveau rapport du Wall Street Journal (WSJ) indique que deux pays, qui contrôlent plus de 60% de l’approvisionnement mondial en cacao, pourraient bientôt faire grimper les prix pour les amateurs de chocolat du monde entier.

Surnommé le «cartel du cacao», la Côte d’Ivoire et le Ghana se sont réunis pour facturer 400 $ de plus par tonne métrique de cacao, selon le WSJ, qui indique que le cacao se négocie actuellement à près de 2 500 $ la tonne métrique. La hausse de 400 $ équivaut à une augmentation de 16% du prix du cacao. Les changements devraient être en place en octobre 2020.

Le plan devrait être la plus grande refonte du marché mondial du cacao depuis des décennies, selon le Journal : « Vous parlez des deux tiers du cacao mondial » a déclaré Jonathan Parkman, co-responsable du négoce agricole chez le courtier londonien Marex Spectron. « Le monde ne peut pas se passer de ce cacao […] Qui paie la facture pour cela? En fin de compte, ce seront les consommateurs.»

Plusieurs des plus grandes entreprises chocolatières du monde se félicitent de la décision du Ghana et de la Côte d’Ivoire, car elle bénéficiera aux moyens de subsistance des agriculteurs qui fournissent le cacao.

« Les producteurs de cacao devraient pouvoir subvenir aux besoins de leur famille et gagner un niveau de vie décent, et nous soutenons l’objectif d’augmenter les revenus des agriculteurs », a déclaré le porte-parole de Hershey, Jeff Beckman.

Joseph Gerbino porte-parole de Mars, estime que « l’augmentation des revenus des producteurs de cacao tout en garantissant une culture durable du cacao est la clé d’un secteur du cacao ».

Source : intellivoire.net

Côte d’Ivoire : 1,15 million de tonnes de cacao expédiées au 5 janvier

Côte d’Ivoire : 1,15 million de tonnes de cacao expédiées au 5 janvier

En Côte d’Ivoire, les arrivées de cacao au niveau des débouchés d’exportation ont atteint 1,153 million de tonnes au 5 janvier dernier. C’est ce que rapporte Reuters qui cite des données des exportateurs.

Ce volume marque une légère hausse de 3,6 % par rapport à l’année dernière à la même période. Plus généralement, cette progression vient confirmer la bonne marche du système de commercialisation de la fève ivoirienne depuis le 1er octobre, date de début de la campagne 2019/2020.

Alors que la campagne 2020/2021 devrait marquer l’entrée en vigueur du différentiel de revenu décent (DRD), de nombreux observateurs restent encore sceptiques quant à son application réelle en raison des élections présidentielles devant se tenir en Côte d’Ivoire et au Ghana cette année.

Source : agenceecofin.com