Synthèse d'actualité cacao-café

National & International

La chronique des

MATIERES PREMIERES

De benedicte châtel

du 22 au 29 Mars 2021

CACAO

Le cacao a gagné quelques points la semaine dernière à Londres, passant de £ 1 736 (≃ 1 331 810 Fcfa) le vendredi 26 Mars à £ 1 741 (1 335 646 Fcfa) la tonne à la clôture jeudi dernier. En revanche, New York a glissé de $ 2 493 (≃ 1 388 100 Fcfa) en fin de semaine dernière à $ 2 456 (≃ 1 367 499Fcfa) hier soir.

Dans son analyse de marché, Citi maintient son estimation de $ 2 505 (≃ 1 394 782 Fcfa) comme prix moyen à New York sur 2021. « Le marché devrait demeurer excédentaire en 2021/22 et les broyages en 2021 dans les pays de l’hémisphère nord ne se redresseront sans doute pas à leurs niveaux de pré-Covid avant l’année prochaine. »

En Côte d’Ivoire, ce sont les derniers jours de la campagne principale, l’intermédiaire devant démarrer la semaine prochaine. Elle s’annonce bonne avec un bon taux d’humidité des sols. La « petite récolte » a démarré lentement dans certaines régions, rapporte Reuters qui a interviewé des planteurs ; elle devrait monter en puissance à partir de la mi-avril. Le nombre de cabosses sur les arbres laissent envisager une belle récolte jusqu’au mois de juin. On attend maintenant l’annonce du nouveau prix garanti au planteur qui ne saurait tarder. Reuters rapporte que certains planteurs, notamment dans la région proche du Ghana, à l’est du pays, ont fait passer en fraude des fèves à la frontière car ils craignent une baisse du prix garanti. Au Ghana, ils peuvent obtenir FCFA 850 à 900 le kilo contre FCFA 750 en Côte d’Ivoire auprès d’acheteurs locaux. Pour rappel, le prix minimum « garanti » pour la campagne principale, toujours en cours, a été fixée à FCFA 1000

Du 1er octobre, démarrage de l‘actuelle campagne 2020/21, au 16 mars, les arrivages aux ports d’Abidjan et de San Pedro ont totalisé 1,622 Mt, estiment les exportateurs, en baisse de 0,1% par rapport à la même période la campagne dernière.

CAFE

Les cafés ont perdu de la valeur durant la période sous revue, l’Arabica passant de $ 1,29 la livre (lb) vendredi dernier à $ 1,2660 jeudi soir, tandis que le Robusta glissait de $ 1 379 (≃ 767 826 Fcfa) la tonne à $ 1 365 (≃ 760 031 Fcfa). Un marché préoccupé par la faiblesse de la demande alors que l’Allemagne et la France reconfinent, ce qui est de mauvais présage pour les Arabica notamment, consommés largement hors foyer.

Cette semaine, sur les marchés en Asie, les activités commerciales ont été faibles. Au Vietnam, il n’y a plus guère de café en stocks, la demande est atone et les prix sont faibles. Les producteurs dans les Central Highlands ont vendu à 31 800-33 000 dongs (765 – 807 Fcfa) leur kilo de café contre 32 800 à 33 500 dongs la semaine dernière. A l’export, les traders ont offert leur Grade 2, 5% brisures et grains noirs, avec une prime de $ 55 à $ 60 (≃ 30 623 à 33 407 Fcfa) la tonne sur l’échéance mai à Londres, inchangée par rapport à la période précédente.

En Indonésie, l’activité se réveille tout doucement, certains producteurs voulant vendre tôt pour dégager des disponibilités financières avant la période du Ramadan. Les primes sont demeurées identiques aux niveaux de la semaine dernière, entre $ 200 à $ 230 (≃ 111 359 à 128 063 Fcfa) au-dessus du contrat mai à Londres.

En Ouganda, les exportations de café ont augmenté de 16% en février par rapport à il y a un an à 562 763 sacs de 60 kg, sur fond de rendements élevés et de prix favorables, a souligné Uganda Coffee Development Authority (UCDA).

En Europe, les stocks de café vert ont grimpé de 1% en décembre, à 909 723 t contre 900 413 t fin novembre. Les stocks d’Arabica Naturel ont augmenté de 5,8% à 260 081 t tandis que ceux d’Arabica lavé de +1,4% à 299 095 t. En revanche, les stocks de Robusta ont baissé de 2,6% à 350 548 t.

Lire la suite sur : commodafrica.com