La chronique des

MATIERES PREMIERES

De benedicte châtel

Chronique des matières matières du 16 décembre 2022

CACAO

Belle hausse du cacao cette semaine avec un marché à Londres qui est passé de £ 1 942 (≃1 460
190 FCFA
) vendredi dernier à £ 1 975 (≃1 485 002 FCFA) à la clôture hier soir sur l’échéance mars,
tandis que New York suivait, la tonne passant de $ 2 504 (≃1 549 850 FCFA) à $ 2 517(≃1 557 897
FCFA
), tous deux sur l’échéance mars.
Le numéro deux mondial du cacao, le Ghana, en pleine crise financière, voit la lumière au bout du
tunnel après avoir conclu cette semaine un accord de prêt de $ 3 milliards sur 3 ans avec le Fonds
monétaire international. Ceci dit, la situation financière mais aussi sociale sont très tendues avec une
inflation annuelle qui a atteint 50,3% en novembre. Une situation d’autant plus délicate que, côté cacao,
les volumes ghanéens sont en nette baisse.
En Côte d’Ivoire, les pluies la semaine dernière ont été en-deçà des moyennes de ces dernières
années mais la terre demeure bien humide. Les arrivages aux ports d’Abidjan et de San Pedro ont
totalisé 954 000 tonnes (t) entre le 1er octobre et le 11 décembre, selon les exportateurs interrogés par
Reuters, en hausse de 10% par rapport à la même période la campagne dernière. Les faibles arrivages
du début de la campagne ne sont plus qu’un lointain souvenir…

CAFE

L’Arabica a pris des couleurs cette semaine, la livre (lb) passant de $ 1,5815 (≃979 FCFA), vendredi dernier à $
1,7175 (≃1 063 FCFA), à la clôture hier soir sur l’échéance mars. En effet, le Brésil a révisé à la hausse ses
prévisions de récolte 2022, ce qui a fait chuter les prix de l’Arabica, les rendant très attractifs et compétitifs et incitant
à l’achat. D’où le rebond hier des cours. En revanche, s’agissant des Robusta sur la période sous revue, la tonnes
a glissé de $ 1 884 (≃1 166 102 FCFA) à $ 1 878 (≃1 162 388 FCFA) la tonne.
Ainsi, hier, l’autorité caféière brésilienne -la Conab- a révisé à la hausse de 6,7% ses estimations de production sur
2022 qui atteindrait 50,9 millions de sacs de 60 kg (Ms) contre 50,38 Ms en 2021 mais demeure 19,3% en deçà du
volume record atteint en 2020. La production d’Arabica est estimée maintenant à 32,7 Ms contre les 32,4 Ms prévues
précédemment tandis que le Robusta toucherait un record de 18,2 Ms contre les 18 Ms estimés auparavant.
Quant aux exportations de café, le Brésil explose ses records de recettes ! En novembre, elles ont atteint $ 885
millions, dont la vente de café transformé comme le café soluble. On n’a jamais enregistré un tel niveau. S’agissant
des volumes, ils auraient totalisé 3,4 Ms au mois de novembre, en hausse de 19% par rapport à novembre 2021,
selon l’association des exportateurs Cecafé. Les ventes à l’international d’Arabica ont bondi de 25% à 3,39 Ms mais
celles de Robusta ont dégringolé de 55% pour totaliser seulement 98 995 sacs. A noter que les volumes de ventes
de café soluble ont chuté de 24,4% entre novembre 2021 et 2022. Ceci dit, globalement, la demande à l’étranger
demeure bonne, souligne le président de Cecafe, Günter Häusler, tandis que la situation logistique continue de
s’améliorer avec une baisse du coût du fret et une disponibilité accrue de conteneurs.
Chez le leader mondial du Robusta, le Vietnam, l’activité a été décevante cette semaine car d’importants volumes
sont toujours dans la phase de séchage et certains traders estiment que cette opération pourrait prendre un mois.
Or, les opérateurs auraient bien aimé vendre davantage avant les fêtes de fin d’année pour générer des recettes.
Quant aux producteurs dans les Central Highlands, la déception a aussi été de mise cette semaine avec un kilo de
Robusta dont le prix n’a guère évolué depuis la semaine dernière, trouvant preneur entre 40 000 et 41 700 dongs ($
1,70-$ 1,77) contre 40 100-42 000 dongs. A noter que les producteurs ont récolté quasiment 90% de leur production.
A l’export, la décote du Grade 2, 5% grains noirs et brisures, a été un peu plus importante cette semaine, entre $ 80
et $ 90 la tonne par rapport au contrat sur mai, contre $ 70 à $ 80 la semaine dernière.
Depuis janvier à fin novembre, le Vietnam a exporté 1,58 Mt de café, en hausse de 12,9% par rapport à la même
période l’année dernière, ses recettes atteignant $ 3,6 milliards, selon les services des douanes.
Côté consommateurs, aux Etats-Unis, les stocks certifiés de café vert aux ports ont augmenté de 70 267 sacs de 60
kg à fin novembre pour totaliser 6,39 Ms, a annoncé hier la Green Coffee Association. Il s’agit de la première hausse
en trois mois. Rappelons qu’en mars, ils avaient touché leur plus bas en un an, à 5,76 Ms.

http://www.commodafrica.com/16-12-2022-la-chronique-matieres-premieres-agricoles-au-15-decembre-2022