La chronique des

MATIERES PREMIERES

De benedicte châtel

Chronique des matières premières du 11 mars 2022

CACAO

Une semaine de baisse pour les cours du cacao. Partie de £ 1 788 (≃1 397 697 Fcfa) la tonne vendredi 11 mars 2022, l’échéance mai a clôturé hier soir à £ 1 693 (≃1 323 435 Fcfa), tandis que New York plongeait de $ 2 620(≃1 555 965 Fcfa)  à $ 2 504 (≃1 487 075 Fcfa). Les achats industriels sont plutôt modérés et les spéculateurs ne semblent guère enclins à soutenir les prix.

Une faiblesse que certains traders expliquent par l’amélioration des perspectives de campagne en Côte d’Ivoire. En effet, pour la deuxième semaine consécutive, il pleut dans les régions de production avec des niveaux hydrométriques supérieurs à la moyenne, ce qui améliore les perspectives de production pour la campagne intermédiaire qui court d’avril à fin septembre.

La Côte d’Ivoire qui connait actuellement d’importants problèmes de qualité, les exportateurs rejetant plus de la moitié des fèves réceptionnées ces dernières semaines car on compte entre 140 et 150 fèves aux 100 grammes contre 90 à 106 les années précédentes, ont expliqué à Reuters des exportateurs et transformateurs.

Les arrivages aux ports ivoiriens ont atteint 1,618 Mt au 13 mars et ce depuis le 1er octobre, en hausse de 1,4% par rapport à la même période la campagne précédente, estiment les exportateurs. Le Conseil du café cacao (CCC), quant à lui, estime les arrivages aux ports à 1,533 Mt au 28 février, en baisse de 0,5% par rapport à la campagne précédente sur la même période.

CAFE

L’Arabica a perdu en valeur cette semaine passant de $ 2,2195 (≃1 318 Fcfa) la livre (lb) en fin de semaine dernière à $ 2,1610 (≃1 283 Fcfa) à la clôture mercredi 16 mars 2022 à New York sur l’échéance mai. Quant au Robusta côté à Londres, la tonne est passée de $ 2 095 (≃1 244 178 Fcfa) à $ 2 139 (≃1 270 309 Fcfa). Un marché qui est actuellement survendu car la récente baisse des prix a provoqué une vague d’achats mais les négociants estiment que les prix devraient regrimper. Les traders sont actuellement affairés à rediriger des navires initialement destinés pour la Russie et l’Ukraine.

Les plus grandes compagnies maritimes que sont MSC, Maersk et CMA CGM ont temporairement suspendu leurs expéditions vers la Russie. En outre, le rouble a perdu 30% de sa valeur et les torréfacteurs internationaux qui opèrent encore en Russie craignent que la demande ne s’effondre car les prix du café ont triplé sur le marché russe.

Sur les marchés asiatiques du Robusta, au Vietnam, les planteurs des Central Highlands ont vendu leur kilo de café cette semaine à 40 200-42 000 dongs le kilo ($ 1,76-1,84) contre 39 20-41 300 dongs la semaine dernière. Les exportateurs ont offert le Grade 2, 5% brisures et grains noirs, avec une décote de $ 220 à $ 240 la tonne soit en nette baisse par rapport aux $ 300 de la semaine précédente. Selon certains, les producteurs auraient déjà vendu 70% de leur récolte. En Indonésie, la décote s’est située cette semaine entre $ 150 à $ 200 la tonne sur avril et mai. Les volumes proposés sont encore limités car pour l’instant, il n’y a que la mini récolte qui a démarré dans l’est de Lampung. A noter qu’en février, la province de Lampung a exporté 9 027,5 t de Robusta, soit 54,18% de moins qu’un an auparavant.

La récolte brésilienne s’annonce en nette hausse sur 2022/23, le consultant spécialisé Safras & Mercado l’estimant à 61,1 millions de sacs de 60 kg, soit dans la fourchette haute des estimations jusqu’à maintenant. Si cela se confirmait, ce serait 8% de plus qu’en 2021/22, une campagne très impactée par les conditions météorologiques, mais 12% en dessous du niveau record en 2020/21. Selon Safras, sur ces 61,1 Ms, 38,8 Ms seraient de l’Arabica, en hausse de 11% sur 2021/22 mais 23% de moins qu’en 2020/21, et la production de Robusta à 22,3 Ms, soit 3% de plus qu’en 2021/22.En février, le Brésil a exporté 3,1 Ms de café vert, soit 14,3% de moins qu’en février 2021, selon Cecafe.

Au Vietnam, les exportations sur le mois de février ont accusé une baisse de 14,7% à 139 371 t par rapport à janvier. Toutefois, sur les deux premiers mois cumulés du début de l’année, les volumes à l’export sont en hausse de 30,8% à 370 874 t.

Côté pays consommateurs, aux Etats-Unis, les stocks certifiés de café ont augmenté de 357 549 sacs à 6,2 Ms à fin février, selon la Green Coffee Association.

http://www.commodafrica.com/18-03-2022-la-chronique-matieres-premieres-agricoles-au-17-mars-2022