La chronique des

MATIERES PREMIERES

De benedicte châtel

Chronique des matières premières du 25 avril 2022

CACAO

Les cours du cacao ont perdu durant la période sous revue, la tonne clôturant hier soir à Londres à £ 1 788 (≃1 394 014 Fcfa) la tonne sur l’échéance juillet contre £ 1 803 (≃1 405 709 Fcfa) en fin de semaine dernière, tandis qu’à New York elle terminait à $ 2 592 (≃1 585 526 Fcfa) contre $ 2 636 (≃1 612 441 Fcfa) en début de période sous revue.

Une fin de semaine en berne marquée par la publication des broyages en Amérique du Nord et en Asie qui sont tous les deux en baisse sur le premier trimestre de l’année calendaire. Ainsi, à fin mars, les broyages en Amérique du Nord ont glissé de 2,77% par rapport à début 2021 à 114 694 t, selon les chiffres de la National Confectioners Association (NCA) publiés hier. Toutefois, cette baisse peut s’expliquer par le fait qu’une usine n’a pas répondu à l’enquête alors qu’elle l’avait fait auparavant mais sans préciser les volumes impliqués. En Asie, la Cocoa Association of Asia annonce aujourd’hui une baisse de 0,25% à 213 313 t. Rappelons que les broyages en Europe ont grimpé de 4,4% sur la même période.

En Côte d’Ivoire, les arrivages aux ports d’Abidjan et de San Pedro ont totalisé 1,739 Mt du 1er octobre au 17 avril, selon les exportateurs, en baisse de 0,8% sur la même période la campagne dernière.  

CAFE

Le café se porte toujours bien, l’Arabica évoluant de $ 2,2375 (≃1 368 Fcfa)  la livre (lb) en fin de semaine dernière à $ 2,281 (≃1 395 Fcfa)  hier soir à New York tandis que le Robusta à Londres passait de $ 2 099 (≃1 283 958 Fcfa) à $ 2 114 (≃1 293 133 Fcfa) la tonne, tous deux sur l’échéance juillet.

La tendance est plutôt haussière avec pour toile de fond une demande mondiale qui se maintient et un temps très sec chez le premier producteur mondial, le Brésil. Toutefois, le marché a dû digérer la hausse des stocks de café vert cette semaine dans les ports aux Etats-Unis, une hausse certes modeste de l’ordre de 1% sur le mois précédent ou encore de 54 950 sacs de 60 kg, mais il s’agit de la première hausse en six mois chez le premier consommateur mondial de café. Les stocks totaux de café vert dans les ports américains à fin mars étaient de 5,82 Ms.

Au Vietnam, leader mondial du Robusta, la campagne tire à sa fin et on manque de volumes ce qui, toutefois, n’a pas provoqué de sursaut des prix auprès des caféiculteurs. Dans les Central Highlands, le café a été acheté à 40 300 – 41 000 dongs le kilo (1,77-1,79) contre 40 500 à 41 500 dongs la semaine dernière. A l’export, le Grade 2, 5% brisures et grains noirs, s’est vendu avec une décote moindre que la semaine précédente, à -$ 220 la tonne contre -$ 250 à $ 260 la semaine dernière. « Les acheteurs se tournent vers les pays rivaux que sont le Brésil et l’Indonésie pour des grains car les stocks ici sont quasiment vides », a expliqué à Reuters un trader de la province de Dak Lak. « La rareté du produit évite aux prix de chuter. »

En Indonésie, dans la province de Lampung, les prix ont baissé cette semaine car l’offre est abondante alors que la demande progresse mais demeure timide. Le café a été offert aux acheteurs avec une décote de $ 170 sur les contrats mai et juin à Londres et de $ 220 sur juillet, contre une décote respectivement de $ 150 à $ 200 la semaine dernière.

En Ouganda, n°1 du Robusta africain, les exportations ont chuté de 16,4% à 478 023 sacs de 60 kg en mars par rapport à mars 2021 à cause du temps très sec qui a impacté les rendements, a indiqué hier l’Uganda Coffee Development Authority (UCDA).

Côté entreprises, Nestlé a de bons résultats sur son segment café aux Etats-Unis, ayant pu basculer le renchérissement de ses coûts sur le consommateur. « Il n’y pas beaucoup d’acheteurs cette semaine alors que davantage de nouveaux grains arrivent de la mini récolte en cours. Il semblerait que certains exportateurs essaient de vendre d’abord leurs anciens stocks », explique un opérateur indonésien à Reuters.  Des planteurs en général pressés de vendre afin de disposer de liquidités pour les fêtes de l’Aïd el-Kébir.

http://www.commodafrica.com/22-04-2022-la-chronique-matieres-premieres-agricoles-au-21-avril-2022