La chronique des

MATIERES PREMIERES

De benedicte châtel

Déjà 13 168 hectares géoréférencées

C’est le chiffre qui retient l’attention, à l’issue du Conseil Exécutif Extraordinaire tenu le mercredi 03 aout 2022 à 10h dans sa salle de réunion du CICC sur l’identification, le contexte, le processus, l’intérêt et les premiers résultats de cette opération.

Une session du Conseil exécutif du CICC

Le Conseil Exécutif du CICC a tenu une session extraordinaire ce mercredi 03 aout dernier à 10h dans sa salle de réunion sise au 7e étage de l’immeuble ex-ONCPB. Cette session, à laquelle ont pris part comme d’habitude tous les représentants des différents collèges de l’interprofession (Producteurs, usiniers, transformateurs et exportateurs) ainsi que le cabinet Cap Bio Consulting SARL portait sur le bilan des activités du projet d’identification des producteurs de cacao et café affiliés au CICC.

L’ordre du jour portait que l’identification, son contexte, son processus, son intérêt et ses premiers résultats. Après le mot de bienvenue du Président du Conseil, aux membres présents dans la salle et en vidéoconférence, Me NGWE Apollinaire les a remerciés pour leur disponibilité et justifié l’intérêt de cette session extraordinaire. Le secrétaire exécutif M. MALEDY Omer introduira les membres du cabinet invité (Cap Bio Consulting SARL) et définira le cadre de discussion avant de leur laisser la parole pour expliquer les travaux effectués jusqu’ici.

Initié en 2018, le programme d’identification des producteurs, répond à des exigences particulières : besoin de reconnaissance des membres (identité et effectifs), de suivi de la production, de la productivité pour optimiser les investissements, d’aide à l’élaboration des plans de développement des filières, d’accès des producteurs aux financements et de traçabilité des ressources produites, pour répondre aux exigences du marché européen.

Depuis lors, les informations personnelles des producteurs des coopératives reconnues par le CICC ainsi que le géoréférencement de leurs parcelles ont été collectées, puis intégrées dans une base de données des opérateurs dont les informations seront extraites pour établir des cartes professionnelles pour chaque producteur, avec des informations détaillées sur lui et sa coopérative. De plus, un code QR à scanner permettra d’ouvrir une carte représentative de sa parcelle de terre, avec un niveau de précision au mètre près, démonstrations faites en salle.

A date, 32 départements sont couverts dans 8 régions, avec 57 465 producteurs identifiés et 8 451 parcelles géoréférencées pour un total de 13 168 hectares. S’en sont suivis des échanges, pour permettre aux membres du conseil de saisir la pertinence de ces travaux, les difficultés rencontrées et les perspectives d’amélioration.

Satisfait de cette avancée considérable, le Président NGWE Apollinaire le Conseil a clos la session en félicitant le cabinet pour les efforts fournis, les résultats concluants obtenus, et l’a invité à intensifier les campagnes de sensibilisation et d’identification.