La chronique des

MATIERES PREMIERES

De benedicte châtel

Sessions Extraordinaires du Conseil Exécutif du CICC (21 décembre 2022)

Le Conseil Exécutif siégeant en session extraordinaire dans la salle de réunion du CICC.

L’année 2022 fut une année mouvementée au sein des filières jumelles cacao/café mondiales. Le CICC, acteur majeur des filières, a eu un rôle prépondérant tout au long de cet exercice, notamment sur le front international où de nombreux défis se profilent. A cet effet, se sont tenus le 21 décembre dernier, dans la salle de réunion du Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café(CICC) à Bonanjo dès 10h, trois (03) Conseils Exécutifs Extraordinaires afin de dresser un bilan des initiatives entreprises au cours de l’année écoulée, et entrevoir les enjeux des futurs exercices. Y ont pris part les membres du Conseil et quelques membres du secrétariat Exécutif du CICC.

Chaque session a fait l’objet d’un compte rendu sous forme de présentation bilan d’un membre du secrétariat du CICC, suivi d’échanges autour de la question évoquée. Les différentes sessions s’articulaient chacun sur un point essentiel, initialement évoqué lors de précédents conseils. Il s’est agi précisément de :

L’Etat d’avancement de la démarche d’enregistrement de l’Indication Géographique Protégé du Cacao Rouge Camerounais

L’Etat d’avancement du Programme Identification des Producteurs et géolocalisation des plantations

Règlementation Européenne sur la déforestation Importée : La position du Cameroun

Le conseil a commencé avec le mot de bienvenue du Président du Conseil Exécutif du CICC, Dr. NGWE Apollinaire, commémorant en une minute de silence la mémoire des défunts de la filière, partis au cours de l’année en cours. Il a ensuite présenté l’objet de ces sessions extraordinaires, installant par là même un cadre d’échanges idéal pour les différentes interventions, avant de donner la parole au Secrétaire Exécutif M. MALEDY Omer, rapporteur de séance, pour présenter les différents intervenants du secrétariat.

La parole a été transmise à M. HIAG Fred, Ingénieur agro-alimentaire et coordinateur du programme (IGP) qui a présenté l’état d’avancement de la démarche d’enregistrement de l’Indication Géographique Protégé du Cacao Rouge Camerounais. Précédemment validé par le conseil, il rapportait principalement le contexte ayant amené à ce projet, la démarche entreprise, les résultats actuels et enfin les perspectives pour les prochaines échéances. Au terme d’une brillante présentation, le conseil a pu féliciter l’initiative et encourager l’équipe en charge pour la suite.

Plus tard, M. ESSONO Sylvestre, Directeur des Opérations du CICC, fera une présentation sur l’état d’avancement du Programme Identification des Producteurs et géolocalisation des plantations. Le programme avait pour objectif de concevoir une base de données des effectifs des producteurs identifiés, un fichier de coordonnées et des surfaces des parcelles de chaque producteur.

La dernière présentation fut faite par M. YANKA Hermann, Directeur du développement au CICC, autour de la Règlementation Européenne sur la déforestation Importée : La position du Cameroun. Il était question ici de construire un dialogue bilatéral UE-Cameroun sur les questions de Déforestation et du Travail des enfants pour le développement de la filière cacao durable. Il a notamment évoqué le contexte actuel : une Règlementation Européenne visant à interdire l’importation des produits issus de la Déforestation. Il a aussi dressé un bilan actuel d’avancement de la démarche ainsi que les perspectives attendues. S’en est suivi un échange avec plusieurs interventions du Conseil pour apporter des félicitations pour les travaux, mais aussi des contributions pour la suite du déroulement.

Au terme de ces conseils, le Président NGWE Apollinaire a clos la séance et encouragé l’équipe à fournir davantage d’efforts.