Côte d'Ivoire: le CCC approuve les résultats de l’étude sur le prix loco magasin

Revue Côte d'Ivoire: le CCC approuve les résultats de l’étude sur le prix loco magasin
Admin 22 Juin 2020 Cameroun,Cacao,Café,Côte d'Ivoire, Ghana

Les exportateurs ivoiriens et les multinationales sont d'accord sur le prix loco magasin et les primes de cacao certifié. Ils ont approuvé à l'unanimité une étude commanditée par le Conseil Café-cacao.

Les exportateurs et transformateurs Ivoiriens membres du Groupement des Négociants Ivoiriens (GNI) exportent entre 230 mille et 260 mille tonnes de fèves de cacao chaque saison.

Représentant 80% des volumes exportés par les opérateurs locaux ivoiriens, ils ont écrit au Directeur général du Conseil du Café-Cacao (CCC) pour le lui signifier.

"Tous les membres du GNI se disent en accord avec les conclusions de l’étude commanditée par le CCC et qui préconise, lors de la procédure d'ajustement des stocks, la diminution du prix loco magasin à hauteur de 40.6 FCFA par kilo, que les membres payaient deux fois quand ils achetaient les fèves en loco magasin auprès des multinationales," précise notre source.

L'étude rappelle que les règles de fonctionnalité du système de stabilisation interdisent d'acheter au-delà du volume des contrats d'export (déblocages) et que les coûts du barème concernés par ces 40.6 FCFA reviennent par nature à l'acheteur loco magasin c'est à dire à l'exportateur ivoirien qui a les contrats d'export (déblocage).

Le GNI salue le professionnalisme du CCC pour avoir commandité cette étude.

Source : koaci.com/

Le Ghana peine à pré-financer sa campagne cacao 2020/21

Le Ghana peine à pré-financer sa campagne cacao 2020/21

Au Ghana, la situation cacaoyère est morose. Le Cocobod se prépare à négocier son prêt bancaire syndiqué pour préfinancer sa campagne 2020/21 qui démarrera début octobre. Or, de sources bancaires rapportées par Reuters, les banques se montrent frileuses face aux incertitudes liées à la pandémie de coronavirus et son impact sur l'économie mondiale et, par conséquent, la demande en cacao et son prix.

Habituellement, quatre à six banques souscrivent au prêt de plus d'un milliard du Cocobod, puis le prêt est syndiqué auprès d'un plus large groupe de banques et d'institutions financières. Ainsi, pour la campagne 2019/20, le prêt de $ 1,3 milliard avaient été signé par 24 banques menées par MUFG, Rabobank, Natixis, Société Générale, Nedbank et Ghana International Bank (lire nos informations : le Ghana va lever $1,3 milliard de prêts pour le cacao en 2019/20).

Cette année, ce devrait être directement un club de 12 à 13 banques qui souscrit, soit une enveloppe qui pourrait être de quelque $ 75 millions pour chacune mais le montant n'aurait pas encore été arrêté, précise Reuters qui a interrogé le Cocobod mais sans réponse.

Ce prêt annuel au Cocobod a, traditionnellement, été perçu par les banques comme une façon de s'exposer sans guère de risque sur l'Afrique. Mais actuellement, les banques seraient frileuses et ce d'autant plus que le rendement n'a fait que diminuer ces dernières années, passant de 67,5 points de base (pb) au-dessus de celui du marché interbancaire britannique (Libor) en 2016, à 65 pb en 2017, 62,5 pb en 2018 et 50 pb en 2019.

Ceci ajouterait à la délicate situation du Cocobod actuellement qui peine à payer les compagnies agréées qui lui procurent les fèves ; la dette du Board à leur égard s'élèverait à environ 1,2 milliard de cédis (€ 184 millions).

La somme totale du prêt n'est pas encore connue. Toutes ces dernières campagnes, le volume de financement était de l'ordre de $ 1,3 milliard, grimpant à $ 1,8 milliard en 2015/16 et 2016/17. Il faut remonter à 2008/09 pour trouver un montant de prêt inférieur au milliard, en l'occurrence de $ 900 millions ; en 2006/07, il était de $ 810 millions.

Source : commodafrica.com

L'intestin est crucial pour l’intelligence du flavanol de cacao dans la nutrition sportive

L'intestin est crucial pour l’intelligence du flavanol de cacao dans la nutrition sportive

Les effets alimentaires des polyphénols sur les activités sportives sont bien documentés, mais une revue pense maintenant que leur interaction avec le microbiote intestinal est prometteuse pour améliorer la fonction cognitive nécessaire à une performance sportive maximale. L'étude financée par Solgar met en évidence les mécanismes des polyphénols qui, par leur interaction avec le microbiote intestinal, favorisent les genres bactériens impliqués dans les fonctions cognitives, notamment Akkermansia, Lactobacilli et Bifidobacteria.

Il est nécessaire de clarifier les interactions avec le microbiote intestinal pour comprendre les mécanismes à la base des multiples effets bénéfiques exercés par ces molécules, en particulier au niveau cardiométabolique et psychocognitif.

Les polyphénols de cacao ne sont absorbés que très peu dans l'intestin grêle. Dans le même temps, la plupart d'entre eux atteignent le côlon et subissent un métabolisme par le microbiote intestinal pour former de petites molécules bioactives qui réalisent leurs propriétés bénéfiques.

Les flavanols de cacao sont une classe de polyphénols présents dans les aliments tels que le cacao, le thé, les légumes et les fruits. Il a été démontré que la grande famille des flavanols ou flavan-3-ols, qui comprend les catéchines, les épicatéchines et leurs oligomères tels que ceux présents dans le cacao, possède de nombreuses propriétés bénéfiques.

Les doses quotidiennes typiques de flavanols de cacao varient de 5 à 1000 milligrammes (mg) de flavanols avec une moyenne entre 200 et 500 mg de flavanols contenus dans différentes formulations, telles que la poudre de cacao. D'autres sources alimentaires incluent le chocolat noir enrichi en flavanol, les barres de cacao ou d'autres produits enrichis en flavanol généralement pris avant la performance sportive.

Source : lesoir.be

Colombie : 14,3 millions de sacs d’Arabica attendus en 2019-2020

L'effet des flavanols de cacao sur la performance sportive

Une revue de 2018 examine les effets sur la fonction cognitive ainsi que la performance et la récupération de l'exercice. La revue met en évidence l'effet du flavanol de cacao sur la fonction vasculaire, la réduction du stress oxydatif induit par l'exercice et la capacité de modifier l'utilisation des graisses et des glucides pendant l'exercice, sans affecter les performances sportives.

L'équipe, qui comprend également des chercheurs de l'Université de Padoue, ajoute qu'au niveau du cerveau, les flavanols de cacao, une fois franchis la barrière hémato-encéphalique, agissent en augmentant le flux sanguin cérébral et favorisent les fonctions cognitives.

Ici, les chercheurs citent un article de 2017, qui suggère que l'administration de flavanol de cacao pourrait améliorer le fonctionnement cognitif normal et exercer un rôle protecteur sur les performances cognitives et la fonction cardiovasculaire spécifiquement altérées par la perte de sommeil chez des sujets sains.

L'auteur de la revue commente ensuite le rôle du microbiote intestinal dans l'efficacité du flavanol de cacao, ajoutant que les polyphénols de cacao subissent une bio transformation extensive dans le gros intestin par les bactéries commensales résidentes.

Pour résumer leurs résultats, l'équipe reconnaît que la recherche sur les effets des polyphénols sur l'épigénome humain et leurs interactions bidirectionnelles avec le microbiote en est à ses balbutiements, mais grâce aux techniques omiques et à l'utilisation combinée d'une approche de biologie des systèmes, il est aujourd'hui possible d'atteindre rapidement une masse critique de connaissances pour leur utilisation ciblée également dans le domaine de la médecine du sport.

Source : chococlic.com/