L’ONUDI teste la technologie blockchain sur le cacao du Ghana

Revue L’ONUDI teste la technologie blockchain sur le cacao du Ghana
Admin 19 Mars 2020 Cacao,CICC,blockchain,Ghana

L'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) met à l'essai une méthodologie pour évaluer si la chaîne de valeur du cacao au Ghana est prête à adopter la technologie de la blockchain. Le Global Quality and Standards Project (GQSP) au Ghana, financé par le Secrétariat d'État suisse à l'économie (SECO) et mis en œuvre en partenariat avec la SIM (Supply Chain Information Management), examine une méthodologie visant à conseiller les pays en développement désireux d'entrer dans la quatrième révolution industrielle sur les défis et avantages de l'adoption de la technologie blockchain dans une chaîne de valeur spécifique.

Une mission d'enquête a expérimenté la méthodologie dans la chaîne de valeur du cacao ghanéen et a formulé des recommandations pour l'adoption de la technologie. La mission a rencontré les parties prenantes de la chaîne de valeur du cacao pour cartographier et comprendre leurs risques et transactions clés, et pour identifier leur état de préparation pour l'adoption de la technologie. Parmi les acteurs figuraient des agriculteurs, des producteurs primaires, des coopératives, des transporteurs, des entrepôts, le Ghana Cocoa Board (Cocobod), la Licensed Buying Companies (LBC), la Quality Control Company (QCC), la Cocoa Marketing Company (CMC), le Cocoa Research Institute (CRIG) et le Cocoa Health and Extension Department (CHED).

«L'objectif de nos projets de blockchain est d'avoir un impact positif et de se concentrer sur le premier kilomètre, les petits exploitants agricoles, leurs communautés et l'environnement. Avec cette mission et ce projet, nous espérons avoir une valeur ajoutée et nous appuyer sur les initiatives existantes pour franchir la prochaine étape afin d’autonomiser les producteurs de cacao, démocratiser les données, accroître la traçabilité numérique et répondre aux exigences croissantes du marché en matière de transparence et de durabilité », a déclaré Leontien Hasselman, PDG de SIM.

«Les résultats de la méthodologie sont le premier jalon pour l'application de la blockchain dans la chaîne de valeur du cacao au Ghana. Il jettera les bases des prochaines étapes de sa mise en œuvre », a déclaré Safoa Osei, conseiller technique en chef du GQSP Ghana.

Les résultats disponibles sur : Commodafrica