Mars et Nsip : bientôt un cacaoyer plus prolifique et plus résistant

Revue Mars et Nsip : bientôt un cacaoyer plus prolifique et plus résistant
Admin 14 Janvier 2020 Cacao, Mars, Arabica, Café, Colombie

Mars Incorporated collabore avec la société d'analyse d'optimisation Nature Source Improved Plants (NSIP) dans le but de développer de nouvelles souches de cacao à haut rendement et résistantes aux maladies. Cette coentreprise s'inscrit dans un contexte de demande de cacao qui devrait croître à un rythme annuel d'environ 5% au cours des prochaines années.

Comme l'ont noté les deux entreprises, l'augmentation de la demande a été satisfaite en augmentant la superficie totale cultivée en cacao. Cependant, cette approche a un coût élevé en termes de déforestation et de dégradation de l'environnement.

De plus, dans le cadre de sa stratégie Cocoa for Generations, Mars Incorporated s'est engagée à répondre à ses futurs besoins en cacao à travers une chaîne d'approvisionnement 100% durable. Le cacao pour les générations est la façon dont Mars a l'intention de changer les efforts, d'ouvrir la voie et d'inviter d'autres à s'associer avec eux dans une nouvelle approche pour augmenter les revenus des agriculteurs, protéger les enfants et préserver les forêts aujourd'hui, et déchiffrer le code d'un modèle de cacao durable et moderne pour l'agriculture de demain.

La société a reconnu que la réalisation d'une chaîne d'approvisionnement 100% durable ne sera pas une tâche facile - d'autant plus que la culture du cacao sera de plus en plus en concurrence avec d'autres cultures telles que le palmier à huile et le caoutchouc pour les terres agricoles disponibles. De meilleures pratiques agronomiques aideront à atteindre cet objectif, mais ne suffiront pas à elles seules.

La clé sera d'augmenter considérablement le potentiel génétique du cacao pour produire des rendements plus élevés et une qualité améliorée sur les mêmes terres agricoles ou même moins.

Dans cet objectif, Mars a engagé Nature Source Improved Plants (NSIP) dans un projet collaboratif pour accélérer le développement de nouvelles variétés de cacao avec des rendements plus élevés, une résistance accrue aux maladies et une qualité améliorée.

Le Dr Steven Tanksley, Chief Technology Officer, NSIP, a déclaré: «NSIP est ravi de fournir à la fois son expertise et ses outils analytiques avancés dans cette collaboration avec Mars pour développer et offrir des variétés de cacao à rendement plus élevé, plus de résistance et de meilleure qualité au profit de les agriculteurs et les consommateurs du monde entier.

Source : confectioneryproduction.com

Arabica : 9% de plus pour la Colombie en 2019

Arabica : 9% de plus pour la Colombie en 2019

La récolte de café colombienne, premier producteur mondial d’Arabica lavé, a augmenté de 9% en 2019 pour atteindre 14,8 millions de sacs de 60 kilos, en raison de l’augmentation de la productivité et du beau temps, a rapporté mardi la Fédération nationale des producteurs de café.

Parallèlement, les exportations de café de la Colombie ont totalisé 13,6 millions de sacs l’an dernier, soit 7% de plus que les 12,7 millions de sacs de 2018. Seulement en décembre, la production colombienne de café a atteint 1,68 million de sacs, soit une augmentation de 31% par rapport au même mois de 2018.

Au cours du dernier mois de l’année dernière, les exportations colombiennes de café ont augmenté de 7% pour atteindre 1,37 million de sacs. La Colombie, connue pour ses cafés doux et de haute qualité, a maintenu sa récolte aux meilleurs niveaux en plus de deux décennies. Entre 2009 et 2012, le pays d’Amérique du Sud – le troisième producteur mondial de café après le Brésil et le Vietnam – n’a pas atteint son objectif en raison de fortes pluies et d’une baisse de la récolte en raison d’un programme de renouvellement du café.

Entre 2010 et 2019, la Colombie a renouvelé plus de 851 000 hectares, presque toutes les cultures de café, et en 2019, ce chiffre a dépassé 850 000 hectares, ce qui a permis de porter la productivité à 20,5 sacs par hectare. Le pays sud-américain a cultivé 880 000 hectares de plantations de café et environ 560 000 familles dépendent de cette activité.

Source : breakingnews.fr