Synthèse d’actualités du 23 au 30 juin 2022

Soutien à la filière cacao-café : le guichet producteur se concrétise

Le ministre en charge de l’Agriculture, Gabriel Mbaîrobe a lancé l’opération de paiement via ce mécanisme le vendredi 24 juin 2022 à Melong, région du Littoral. Une nouvelle page s’ouvre pour les producteurs des filières cacao et café. Désormais, ils pourront recevoir leurs subventions, sans intermédiaires grâce au guichet producteur dont la mise sur pied est effective.

https://afrikinfo.net/cameroun-filiere-cacao-cafe-le-fodecc-lance-les premieres-subventions-demain/

Les multinationales relaxés dans l’affaire du travail forcé dans le cacao en Côte d’Ivoire

Hershey, Nestlé, Cargill, Mars, Mondelez International, Barry Callebaut et Olam International n’ont pas été condamnés hier par le tribunal du District de Columbia dans le cadre du dossier Coubaly et al. contre Cargill Inc. et al. La juge a déclaré que les plaignants dans le recours collectif n’avaient pas qualité pour poursuivre parce qu’ils n’avaient pas montré de « lien traçable » entre les sept sociétés défenderesses et les plantations spécifiques où ils travaillaient, rapporter Reuters.

http://www.commodafrica.com/29-06-2022-hershey-nestle-cargill-mars-mondelez-barry-callebaut-et-olam-relaxes-dans-laffaire-du

Le cacao Fairtrade poursuit sa croissance même si « les défis restent énormes »

Les défis restent énormes, souligne Fairtrade Belgium. Guerre en Ukraine, crise énergétique, pandémie, changement climatique rendent la situation plus difficile que jamais pour des millions d’agriculteurs et de travailleurs des chaînes d’approvisionnement dans le monde. C’est pourquoi Fairtrade Belgium se focalise sur le café cette année, sur la façon dont les caféiculteurs font face à ces défis, et au plus grand d’entre eux, le changement climatique.

https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/2022/06/27/le-cacaofairtrade-poursuit-sa-croissance-meme-si-les-defis-restent-enormes-5SMTKDBUHJFO7NO4ZXPYVX7WDM/

EU, Côte d’Ivoire, Ghana and the cocoa sector endorse an Alliance on Sustainable Cocoa

The EU, Côte d’Ivoire and Ghana and the cocoa sector have today agreed to step up work on making cocoa more sustainable. At today’s high-level event of the sustainable cocoa initiative, “Cocoa Talks”, they jointly endorsed an “Alliance on Sustainable Cocoa”, an ambitious roadmap to improve the economic, social and environmental sustainability of cocoa production and trade.

https://ec.europa.eu/international-partnerships/news/eu-cote-divoire-ghana-and-cocoa-sector-endorse-alliance-sustainable-cocoa_en

Cacao : le prix maximum du kg de fèves repart a la hausse au Cameroun

Selon les données compilées par le Système d’information des filières (SIF), le prix du cacao culminait à 1175 FCFA depuis le 10 mai 2022. Le prix maximum du kilogramme de fèves de cacao est remonté à 1 200 FCFA (+25 FCFA) le 24 mai 2022 (six semaines plus tard) dans les bassins de production du Cameroun. En effet, cette embellie est due à la vigueur de la demande de fèves consécutive non seulement à l’arrivée de deux nouveaux broyeurs sur le marché camerounais (Atlantic Cocoa et Neo Industry), mais aussi à l’augmentation des capacités de broyage du leader du marché (Sic Cacaos).

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/2706-18104-cacao-le-prix-maximum-du-kg-de-feves-repart-a-la-hausse-au-cameroun-apres-6-semaines-de-stagnation

Côte d’Ivoire : la norme « cacao durable » sème la pagaille

La mise en œuvre des normes européennes perturbe l’ensemble de la filière cacaoyère. En cause, une série de mesures en cours d’application depuis plus d’un an et qui prévoit de n’autoriser l’entrée sur le marché européen que des produits dont la chaîne d’approvisionnement respecte des critères préétablis comme la lutte contre la déforestation, l’amélioration des revenus des producteurs et la lutte contre le travail des enfants dans les plantations.

https://www.jeuneafrique.com/1354966/economie/cotedivoire-la-norme-cacao-durable-seme-la-pagaille/

Synthèse d’actualités du 16 au 23 juin 2022

Cacao-Café : 1,2 milliard de FCFA d’intrants aux producteurs camerounais

Le Fonds de développement des filières cacao et café (Fodecc), par le biais du guichet producteurs est sur le point d’approvisionner ses premiers bénéficiaires. En effet, au cours d’une conférence de presse, tenue le 22 juin à Yaoundé, l’administrateur du Fodecc, Samuel Donatien Nengue a annoncé que 500 premiers producteurs de cacao-café vont bénéficier, à partir du 24 juin prochain, de bon d’achat des intrants d’un montant de 1,2 milliard de FCFA, soit 240 000FCFA par bénéficiaire.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/2206-18084-cacao-cafe-le-fodecc-annonce-la-distribution-de-1-2-milliard-de-fcfa-d-intrants-aux-producteurs

Belle envolée des broyages de cacao en Côte d’Ivoire

Les broyages de cacao en Côte d’Ivoire ont progressé de 65,6% en glissement annuel au mois de mai pour atteindre 53 000 tonnes, selon les données de l’association des exportateurs Gepex. La Côte d’Ivoire a une capacité totale de broyage de 712 000 tonnes avec 12 entreprises en activité. Les données Gepex couvrent six des plus grandes sociétés de broyage, dont Barry Callebaut, Olam International Ltd et Cargill Inc.

https://www.commodafrica.com/17-06-2022-belle-envolee-des-broyages-de-cacao-en-cote-divoire

L’Afrique domine le top 5 mondial des pays producteurs de cacao

L’Afrique de l’Ouest produit plus des deux tiers de la production mondiale de cacao. En tête, la Côte d’Ivoire à elle seule produit plus de 2 millions de tonnes de cacao, soit davantage que les 4 pays producteurs suivants. En effet, le Ghana avec 1 million de tonnes puis le Nigeria, le Togo et le Cameroun qui produisent un peu plus de 1,5 million de tonnes par an. Seule l’Indonésie se glisse dans le top 5 mondial.

https://www.afrik.com/top-5-mondial-des-pays-producteurs-de-cacao

Lindt & Sprungli ajoute le beurre de cacao à sa liste 100% durable

Le chocolatier suisse Lindt & Sprungli a franchi une nouvelle étape dans son approvisionnement de matières premières durables pour confectionner son chocolat. Outre ses fèves dont 100% sont fournis dans le cadre de son programme durabilité et ce depuis 2020, son rapport annuel Durabilité 2021 présenté hier fait état maintenant du beurre de cacao… Le groupe a effectué en 2021 sa première analyse de son empreinte carbone. Ses émission de dioxyde de carbone auraient atteint 3,11 millions de tonnes en 2020 dont 94% proviendrait de sa chaine de valeur, le cacao, les autres matières premières dont les produits laitiers, le transport et l’emballage étant les plus gros contributeurs.

https://www.commodafrica.com/21-06-2022-lindt-sprungli-ajoute-le-beurre-de-cacao-dans-sa-liste-100-durable

Cacao : Alex Assanvo, trait d’union entre Abidjan et Accra

Le secrétaire exécutif de l’Initiative Côte d’Ivoire-Ghana croit dur comme fer que la Zlecaf (la zone de libre-échange continentale africain) peut assurer un revenu digne aux producteurs de cacao. Et encourager la transformation locale qui ferait du continent un acteur incontournable et sérieux du commerce international.

https://www.jeuneafrique.com/1356013/economie/cacao-alex-assanvo-trait-dunion-entre-abidjan-et-accra/

ICCO Monthly Cocoa Market Report – May 2022

Since the start of the season, cocoa prices have generally not gone through any noticeable movement although prices within the broader commodity market have witnessed significant ascending trends. It is well known that cocoa supply, demand and stocks are among the various factors driving cocoa prices. In this report, the current situation faced by these factors will be reviewed alongside cocoa prices.

https://www.businessghana.com/site/news/business/265218/ICCO-Monthly-Cocoa-Market-Report-May-2022

Synthèse d’actualités du 19 au 26 mai 2022

NHPC : 76 000 plants de cacao distribués aux agriculteurs de la Lékié

La société en charge de la construction du barrage de Nachtigal, Nachtigal Hydro Power Company (Nhpc), dans une mise à jours des activités rendue publique le 23 mai, a annoncé qu’elle a procédé à la distribution de 76 000plants de cacaoyers  et de 6000 plants d’arbres forestiers aux populations des 9 villages de la forêt communautaire de la Coopérative des paysans de la Lékié (Copal) située dans le département de la Lékié région du Centre. En effet, la dotation qui rendre dans le cadre de son programme de compensation des impacts du projet sur la biodiversité va permettre « l’intensification de la cacao culture durable au sein de la Copal », indique le préfet du département de Lékié.

https://ecomatin.net/nhpc-76-000-plants-de-cacao-distribues-s-aux-agriculteurs-de-la-lekie/

Cameroun : des données météo et climatiques pour booster la production agricole

Le ministère de l’Agriculture vient de signer une convention de partenariat avec l’Observatoire national des changements climatiques (ONACC). Selon les parties, ce partenariat vise à mettre en place un cadre de collaboration dans la collecte, l’analyse et la mise à disposition des données météorologiques et climatiques dans le secteur de l’agriculture au Cameroun. En effet, le but est de se doter des outils pour mieux cerner les variations du climat, dans l’optique de trouver des solutions palliatives permettant de booster les rendements agricoles dans le pays.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/2305-17941-le-cameroun-organise-la-collecte-des-donnees-meteorologiques-et-climatiques-pour-booster-la-production-agricole

Des chercheurs camerounais proposent des solutions de résilience pour le cacao-café face aux changements climatiques 

A l’initiative du Conseil interprofessionnel du cacao et du café du Cameroun, le Dr Michel Ndoumbe Nkeng, ce maître de recherche à l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) et son équipe du cabinet de recherche CERCA, ont conduit une étude sur les conséquences des changements climatiques sur ces deux filières. Dans cet entretien, il livre les premiers résultats auxquels son équipe est parvenue et esquisse des ébauches de solutions pour des variétés de cacao et de cafés plus résilients aux changements climatiques.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/2705-7441-les-chercheurs-de-l-irad-sont-a-pied-d-uvre-pour-la-creation-des-varietes-de-cacao-cafe-plus-adaptees-aux-changements-climatiques

La filière café a un guide

Le centre du commerce international (ITC), en partenariat avec l’Agence africaine et malgache du café robusta (ACRAM) a élaboré le guide du café pour expliquer les opportunités à explorer dans une filière en plein essor. Après la pandémie, il faudrait savoir comment se positionner sur le marché international. Les goûts et les besoins du consommateur ont changé.

https://www.agridigitale.net/art-la_filire_caf_a_un_guide_.html#

Kenya : 10 % de chute sur la récolte de café en 2022/2023

Au Kenya, la production de café est attendue à 700 000 de sacs de 60kg en 2022/2023, soit une baisse de 10 % rapport à la campagne précédente. C’est ce qu’indique l’USDA dans son dernier rapport sur la fève concernant le pays. Ce recul anticipé s’explique notamment par une diminution du niveau d’application d’engrais dans les vergers caféiers en raison des cours élevés de l’intrant.

https://www.agenceecofin.com/breves-agro/2505-98019-kenya-la-recolte-de-cafe-devrait-chuter-de-10-a-700-000-sacs-en-2022/2023

Le Nigeria rejoindra l’initiative Côte d’Ivoire–Ghana sur le cacao

Le Nigeria, cinquième producteur mondial de cacao, va rejoindre l’initiative de la Côte d’Ivoire et du Ghana pour imposer un différentiel de revenu vital (LID) de $400 par tonne de cacao vendue. Une décision annoncée à l’issue de la visite d’une délégation du gouvernement fédéral nigérian  au Cocobod le 19 mai dernier en présence également d’Alex Arnaud Assanvo, secrétaire exécutif de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana.

http://www.commodafrica.com/23-05-2022-le-nigeria-rejoindra-linitiative-cote-divoire-ghana-sur-le-cacao

Synthèse d’actualités du 18 au 25 avril 2022

Le Ghana replante des cacaoyers alors que sa production chute de 34%

L’organe régulateur de la filière du cacao a confirmé ses prévisions d‘atteindre 800 000 t cette campagne.  D’autre part, le Cocobod a lancé mercredi le programme de réhabilitation de la cacaoculture dans la région centrale. Il s’agit de couper tous les cacaoyers malades et non productifs pour replanter des semences hybrides afin d’améliorer les rendements.

http://www.commodafrica.com/08-04-2022-le-ghana-replante-des-cacaoyers-alors-que-sa-production-chute-de-34

L’industrie allemande de la confiserie très fragilisée

L’industrie de la confiserie en Allemagne se porte très mal, rapporte confectionery.news.com, ce qui pourrait impacter le marché du cacao. Il connaitrait sa pire crise en 70 ans suite à la pandémie de coronavirus, la hausse des prix des matières premières et maintenant la menace de pénurie de gaz de Russie suite à la guerre en Ukraine et les sanctions internationales.

http://www.commodafrica.com/07-04-2022-lindustrie-allemande-de-la-confiserie-tres-fragilisee-demande-de-la-souplesse

Nigeria : un différentiel de revenu décent dans le cacao en vue

Le Nigeria pourrait bientôt s’ajouter à la liste des producteurs africains de cacao appliquant le différentiel de revenu décent (DRD). Ce dispositif en vigueur depuis la campagne 2020/2021 en Côte d’Ivoire et au Ghana impose une prime spéciale de 400 $ sur chaque tonne de fèves vendue afin de mieux rémunérer les planteurs. En effet, ce DRD peut contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie, également le soutien du Nigeria reste bienvenu pour le Ghana et la Côte d’Ivoire dans le cadre du bras de fer avec l’industrie chocolatière même si son poids individuel reste encore faible).

https://www.agenceecofin.com/cacao/1104-96586-le-nigeria-envisage-de-rejoindre-le-mecanisme-du-differentiel-de-revenu-decent-dans-le-cacao

Nestlé tente de redorer l’image de la filière ivoirienne du cacao

Nestlé multiplie les initiatives sociales en Côte d’Ivoire alors que le travail des enfants reste répandu dans le cacao. Ainsi, la multinationale suisse, consciente de l’image déplorable liée à l’exploitation du cacao, a lancé plusieurs projets pour lutter contre le travail des enfants, toujours répandu dans les champs de cacao. Face à cela, Nestlé a financé la construction de salles de classe dans les zones agricoles.

https://www.dw.com/fr/c%C3%B4te-divoire-cacao-nestl%C3%A9-social/a-61415394

Au Cameroun, les prix du cacao résistent à la saison des pluies

Dans les bassins de production de cacao du Cameroun, le prix du kilogramme de fèves était encore vendu à un minimum de 1 000FCFA le 13avril 2022, contre un maximum de 1 100FCFA, selon les données du Système d’information des filières (SIF). Avec ces prix moyens au-dessus de 1000 FCFA, les producteurs de cacao au Cameroun demeurent les mieux rémunérés en Afrique, selon le ministère du Commerce. Dans le cadre d’un partenariat avec la Confédération des chocolatiers et confiseurs de France, le prix du kilogramme atteint souvent jusqu’à 1 600FCFA pour des fèves de qualité zéro défaut.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/1404-17783-au-cameroun-les-prix-du-cacao-resistent-a-la-saison-des-pluies

Le Nigeria veut produire 500 000 tonnes de cacao à l’horizon 2024

Au Nigeria, l’Association des producteurs de cacao (CFAN) veut porter la production nationale de fèves à 500 000 tonnes par an d’ici 2024. C’est ce qu’a annoncé Adeola Adegoke, le président de l’organisation. Un objectif qui marquerait une hausse de 46 % par rapport au volume actuel tournant autour de 270 000 tonnes.

https://www.agenceecofin.com/agro/1304-96669-le-nigeria-veut-produire-500-000-tonnes-de-cacao-a-l-horizon-2024

Synthèse d’actualités du 24 au 31 Mars 2022

Cacao : les multinationales se taillent la part du lion

La professeure de management Jovana Stanisljevic explique, dans une tribune au « Monde », pourquoi la politique conduite par l’Union européenne ne tient pas compte de la situation des revenus des agriculteurs dans les pays producteurs de cacao et menace ainsi le travail des producteurs plus faibles, qui sont aussi les plus essentiels.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/03/30/cacao-les-multinationales-se-taillent-la-part-du-lion_6119809_3232.html

Côte d’Ivoire : cacao durable et sécurité au coeur du partenariat avec l’UE

La commissaire européenne aux partenariats internationaux Jutta Urpilainen était mercredi en Côte d’Ivoire, visite qui s’inscrit dans la suite logique du sommet UE-UA de février dernier à l’issue duquel l’Europe s’est engagé à investir 150 milliards d’euros en Afrique. En effet, depuis un an, l’Union européenne planche sur une législation qui vise à exclure de son marché les produits liés à la déforestation ou au travail des enfants.

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220331-c%C3%B4te-d-ivoire-le-cacao-durable-et-la-s%C3%A9curit%C3%A9-au-c%C5%93ur-du-partenariat-avec-l-ue

Ouganda : les exportations de café chutent de 20 % en février

En Ouganda, les ventes de café sur le marché mondial ont connu un repli de 20 % à près de 448 960 sacs de 60 kg durant le mois de février, indique l’Autorité de développement du café (UCDA) dans son dernier rapport.

https://www.agenceecofin.com/brevesagro/2403-96015-ouganda-le-volume-des-exportations-de-cafe-a-chute-de-20-en-fevrier

Can cocoa supplements reduce the risk of cardiovascular events?

A new study was performed to assess whether cocoa supplements can reduce the risk of heart attack, stroke, and other cardiovascular events. Interestingly, some research suggests that these antioxidants could potentially help protect against cardiovascular disease. Catechins in particular may influence certain hormones that constrict or relax blood vessels, and some studies suggest that consumption of catechins from green tea were associated with lower blood pressure and a reduced risk of stroke and coronary heart disease.
https://medicalnewsbulletin.com/can-cocoa-supplements-reduce-the-risk-of-cardiovascular-events/

Cocoa Prices Strengthen on Concerns about the Quality of the Ivory Coast Crop

La commissaire européenne aux partenariats internationaux Jutta Urpilainen était mercredi en Côte d’Ivoire, visite qui s’inscrit dans la suite logique du sommet UE-UA de février dernier à l’issue duquel l’Europe s’est engagé à investir 150 Cocoa prices Tuesday extended Monday’s gains, with London cocoa posting a 2-week high. Cocoa prices Tuesday had carry-over support from Monday when Bloomberg reported that recent rain in the Ivory Coast has helped cocoa pod development as the mid-crop harvest approaches but that the dry season has taken its toll on quality. The report said that a lack of rainfall in Nigeria has also hurt cocoa pod development and the prospects for the mid-crop.

https://www.barchart.com/story/news/7773415/cocoa-prices-strengthen-on-concerns-about-the-quality-of-the-ivory-coast-crop

Côte d’Ivoire : 825 Fcfa le kg de cacao pour la campagne intermédiaire

Pour la campagne intermédiaire de commercialisation qui s’ouvre le 1er avril, le prix bord champ du kilogramme de cacao est maintenu à 825 FCFA, comme à la campagne principale. L’annonce a été faite par le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, jeudi 31 mars 2022.

https://www.aip.ci/cote-divoire-aip-le-prix-du-kilogramme-du-cacao-maintenu-a-825-fcfa-pour-la-campagne-intermediaire-ministre/

Synthèse d’actualités du 18 au 24 Mars 2022

La guerre en Ukraine va augmenter le prix du cacao sur 2022/23

Selon le rapport de l’OIC du mois de février, si cette invasion russe devait persister, les petits producteurs de cacao qui sont déjà aux prises avec les prix élevés des engrais, ne pourront pas les payer. De plus, la pénurie d’engrais dans les plantations de cacao impactera, sans aucun doute, la quantité, la qualité et la taille des fèves de cacao. Il est probable que les coûts de production de cacao durant la prochaine campagne de cacao augmentent et affectent par conséquent les prix. »

http://www.commodafrica.com/22-03-2022-linvasion-russe-de-lukraine-va-augmenter-le-prix-du-cacao-sur-202223-selon-loic

WTO and EU fund initiative to address cadmium contamination in cocoa beans

The International Cocoa Organization is spearheading a project to better understand cadmium levels in cocoa in Latin America and the Caribbean. This was made possible through financial contribution from the World Trade Organization (WTO) and the EU.

https://www.foodingredientsfirst.com/news/wto-and-eu-fund-initiative-to-address-cadmium-contamination-in-cocoa-beans.html

Les producteurs de Cacao Ghanéen bientôt payés en Bitcoin (BTC)

La blockchain et les cryptomonnaies viennent au secours des producteurs de cacao au Ghana. L’entreprise Koa innove et utilise la blockchain et les cryptomonnaies afin d’assurer la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement. Au cours des dernières décennies, les scandales logistiques et la pauvreté ont continué de secouer l’industrie du cacao. Cela a eu pour effet d’augmenter les demandes des consommateurs vis-à-vis de la traçabilité des produits. Des efforts politiques ont été réalisés pour améliorer la transparence et la responsabilité.

https://www.cointribune.com/blockchain/tracabilite/koa-cryptomonnaie/

Le café Arabica moins demandé sur le marché

Le cours de l’arabica s’est légèrement replié cette semaine mais le robusta résistait, sur fond de craintes d’effritement de la demande avec la guerre en Ukraine. «L’invasion russe de l’Ukraine s’est poursuivie et a suscité de nombreuses inquiétudes quant à la demande de café dans le monde à l’avenir», freinant la remontée des prix, explique Jack Scoville, analyste pour Price Group, la Russie étant un important importateur de café.

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/matieres-premieres-le-nickel-en-plein-chaos-l-or-redescend-le-cafe-hesite-20220318

La Corée du Sud boit de plus en plus de café

Selon Arirang, les importations de café de la Corée du Sud ont grimpé de 24,2% en 2021 pour dépasser 1 000 milliards de wons coréens (€ 747,5 millions), un record, selon les chiffres des services des douanes coréennes. Depuis 2001, les importations ont été multipliées par plus de 12.

http://www.commodafrica.com/23-03-2022-la-coree-du-sud-boit-de-plus-en-plus-de-cafe

En Côte d’Ivoire, la FAO lance son projet cacao sans déforestation

Le projet « Promouvoir une production de cacao sans déforestation pour réduire les émissions en Côte d’Ivoire (Promire)” a été lancé par la FAO conjointement avec le ministère de l’Environnement et du développement durable avec un décaissement de FCFA  5 milliards (€7,622 millions).

http://www.commodafrica.com/21-03-2022-en-cote-divoire-la-fao-lance-son-projet-cacao-sans-deforestation

Synthèse d’actualités du 10 au 17 Mars 2022

Cacao : légère remontée des prix du KG sur le marché camerounais

Depuis le jeudi 10 mars 2022, le prix maximum du kilogramme (KG) de fèves de cacao est de nouveau remonté à 1 100 FCFA dans les bassins de production du Cameroun, après avoir stagné à 1 075 FCFA depuis le mois de décembre 2021. Le prix minimum, lui, continue de culminer à 1 000 FCFA le KG, selon les données compilées par le Système d’information des filières (SIF), piloté par l’Office national du cacao et du café (ONCC).

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/1003-17624-cacao-legere-remontee-des-prix-du-kg-sur-le-marche-camerounais-apres-plusieurs-semaines-de-stagnation

KKO International approvisionne l’espagnol Ibercacao en masse de cacao

KKO International, le leader du modèle du « Tree-To-Bar » entièrement traçable en Côte d’Ivoire, annonce aujourd’hui « la conclusion définitive » d’une commande prévendue à Ibercacaode de 1 000 tonnes (t) de masse de cacao pour l’année 2022 par le groupe espagnol Ibercacao qui a son siège à Tolède. Cette commande sera acheminée au départ d’Abidjan à destination du port de Valence en Espagne, précise le communiqué.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/1003-17624-cacao-legere-remontee-des-prix-du-kg-sur-le-marche-camerounais-apres-plusieurs-semaines-de-stagnation

Blockchain platform tackles cocoa supply chain scandals and farmer poverty

Swiss-Ghanaian start-up Koa has launched a « tamper proof » blockchain- based system designed to improve the transparency of cocoa transactions. The platform allows customers to monitor the extra income paid to farmers as it connects blockchain with mobile money transactions. It also 100% proves that farmers are being paid correctly.

https://www.foodingredientsfirst.com/news/blockchain-platform-tackles-cocoa-supply-chain-scandals-and-farmer-poverty.html

Ghana turns to Dubai to market cocoa, coffee globally

The Dubai Agric Commodities of the United Arab Emirates (UAE) has a United States (USA) Food and Drugs Authority (FDA) certification which enables products from its processing facilities to enter the US and European markets without hindrance. It is a state institution that adds value to the raw commodities to the exporting country’s specifications and finds markets for the finished products globally.

https://www.graphic.com.gh/news/general-news/ghana-news-ghana-turns-to-dubai-to-market-cocoa-coffee-globally.html

Prévisions de production de l’OIC : Arabica en baisse, Robusta en hausse

L’OIC a publié ses premières prévisions sur l’ensemble de la campagne 2021/22, s’attendant à une baisse de 2,1% de la production mondiale, tous types de cafés confondus, à 167,2 Ms. C’est le Robusta qui permettrait d’éviter l’effondrement car sa récolte totaliserait 73,2 Ms en hausse de 5,1% alors que la production d’Arabica chuterait de 7,1% à 93,97 Ms.

http://www.commodafrica.com/16-03-2022-le-cafe-robusta-permettrait-deviter-leffondrement-de-la-production-cafeiere-mondiale-en

New York et Londres : les stocks et la guerre font chuter les prix du cacao

Les prix du cacao ont fortement chuté mardi, le cacao de New York affichant un creux de 2 semaines et le cacao de Londres affichant un creux d’une semaine. L’approvisionnement abondant en cacao de la Côte d’Ivoire a fait chuter les prix, également un autre facteur baissier pour le cacao est la crainte que l’invasion de l’Ukraine par la Russie freine les voyages aériens dans toute l’Europe occidentale et ne freine la demande de chocolat dans les aéroports, une source importante de ventes de chocolat.

https://intellivoire.net/new-york-et-londres-les-prix-du-cacao-ont-chute/

Synthèse d’actualités du 3 au 10 Mars 2022

Cocoa farmers seek trust fund to boost production

To increase cocoa production from the current 250,000 metric tonnes (MT) to 500,000MT in the next five years, the Cocoa Farmers Association of Nigeria (CFAN) has urged the Federal Government to establish a development fund. CFAN President, Adeola Adegoke, “Our focus, as a nation, is to surpass the production capacity of both Ivory Coast and Ghana in the next five years through sustainable cocoa production, where we would have a realistic cocoa pyramid in the world to grow our foreign exchange earnings and Gross Domestic Product (GDP).”

https://guardian.ng/business-services/cocoa-farmers-seek-trust-fund-to-boost-production/

Côte d’Ivoire : – 10% de sa production prévisionnelle de cacao

Le patron du Conseil du café cacao (CCC) en Côte d’Ivoire persiste et signe ! Malgré la progression des arrivages de fèves aux ports d’Abidjan et de San Pedro ces trois dernières semaines, Yves Brahima Kone maintient ses prévisions d’une baisse d’environ 10% de la production ivoirienne de cacao sur la campagne 2021/22 en cours. Les arrivages aux ports ivoiriens ont totalisé 1,178 Mt du 1er octobre au 16 janvier, en baisse de seulement 4% par rapport à la même période l’année dernière, car en fin décembre 2020, le torchon brulait entre le CCC et les acheteurs, ce qui a impacté les exportations.

http://www.commodafrica.com/19-01-2022-la-cote-divoire-maintient-sa-prevision-de-baisse-de-10-de-sa-production-de-cacao

EU : des broyages record de cacao en 2021

Les broyages européens sont à leur zénith, en hausse de 6,3% au quatrième trimestre par rapport à fin 2020 à 365 826 tonnes (t), selon l’Association européenne du cacao (ECA). Sur l’ensemble de l’année calendaire, les broyages européens ont totalisé 1 456 306 t, soit une progression de 6,07% sur l’année 2020. La consommation rejoint et dépasse les deux années exceptionnelles avant la Covid qu’étaient 2019 et 2018.

http://www.commodafrica.com/19-01-2022-les-broyages-de-cacao-en-europe-atteignent-des-niveaux-record-en-2021

L’Arabica reste en hausse face à une production brésilienne serrée

Le rallye du café arabica fumant de l’année dernière s’est poursuivi en janvier en raison d’une compression de l’offre de ce grain de café haut de gamme cultivé principalement au Brésil. L’arabica est largement considéré comme le roi des grains de café, consommé par 70% des buveurs de café dans le monde et est le grain de choix des chaînes de café renommées, de Starbucks (NASDAQ:SBUX) à Tim Hortons et Dunkin Donuts de Restaurant Brands (NYSE:QSR).

https://fr.investing.com/analysis/le-cafe-arabica-reste-en-hausse-face-a-une-production-bresilienne-serree-200440828

« Impossible to rule out child labour in chocolate production »

Child labour on cocoa plantations can almost never be ruled out, concludes Factcheckers, a program on the Belgian national channel Eén. In West Africa especially, cocoa growers are said to employ children in the production of chocolate due to poverty and a lack of awareness of the dangers. Indeed, undercover images from Ghana reveal children at work.

https://www.retaildetail.eu/en/news/food/impossible-rule-out-child-labour-chocolate-production

Cocoa climbs to 3 month high on rising demand

Cocoa futures on ICE gained 2% and hit a three-month high on Friday, buoyed by signs that demand is continuing to pick up after dipping in the early stages of the COVID-19 pandemic.

https://www.nasdaq.com/articles/softs-cocoa-climbs-to-3-month-high-on-rising-demand-sugar-also-up

Arabica coffee price to decline, robusta to gain 2% in 2022

In 2022, the coffee price for arabica is forecast to drop by about -2% y-o-y to $4.2 per kg, while robusta will rise by 2% y-o-y to $2 per kg, a new report published by IndexBox states. Expected production growth in Brazil will push arabica prices down, IndexBox reported. The price increase for robusta will be prompted by heightened demand after many consumers began to seek cheap alternatives to more expensive Arabica.

https://www.vendingmarketwatch.com/coffee-service/news/21253488/arabica-coffee-prices-are-forecast-to-decline-robusta-to-gain-2-in-2022

Synthèse d’actualités du 25 Février au 03 Mars 2022

Salon de l’Agriculture de Paris: le Rwanda promeut son café Arabica

Le Rwanda produit essentiellement du café Arabica et pour la première fois est présent au salon de l’Agriculture de Paris avec un éventail de son offre agricole. En effet l’objectif de profiter des opportunités économiques ouvertes par le rapprochement entre Paris et Kigali. Le Rwanda cherche en effet toujours à combler son important déficit commercial. En tout ce sont 25 entreprises et start-up qui vont faire le déplacement, dans le cadre de ce projet monté en partenariat avec l’ambassade de France.

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220226-salon-de-l-agriculture-de-paris-le-rwanda-y-est-avec-notamment-son-caf%C3%A9-arabica

Brazil’s Cold Weather on Top of Drought Pushes Arabica Prices Up 30%

Arabica coffee prices are up 30% in the last few weeks, to their highest in almost seven years, as a severe cold front threatens to damage crops in Brazil, the world’s largest coffee producer. Severe frosts in mid-February damaged around 11% of Brazil’s total arabica crop area.  This of course comes upon the drought damage reported extensively in STiR coffee and tea magazine last August  which effected another 15% of the arabica crop.

https://stir-tea-coffee.com/tea-coffee-news/brazil%E2%80%99s-cold-weather-on-top-of-drought-pushes-arabica-up-30/

Impact du changement climatique sur l’Afrique, selon le Giec

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a rendu lundi le deuxième volet de son sixième rapport d’évaluation, destiné à évaluer les impacts du réchauffement climatique.  Perte de biodiversité, pénuries d’eau, réduction de la production alimentaire, pertes de vies humaines et réduction de la croissance économique, l’Afrique a déjà subi des dommages attribuables au changement climatique.

http://www.commodafrica.com/02-03-2022-sonnette-dalarme-sur-limpact-du-changement-climatique-sur-lafrique-selon-le-giec

Lessons from Uganda cutting global coffee ties

Recently, Uganda quit the International Coffee Organisation (ICO) for two years. Uganda’s decision to withdraw was based on what it claims are terms favouring coffee importers over producers. ICO has been the main intergovernmental organisation for coffee since the first International Coffee Agreement (ICA) entered into force, bringing together exporting and importing governments.

https://www.businessdailyafrica.com/bd/opinion-analysis/letters/lessons-from-uganda-cutting-global-coffee-ties-3733884

Côte d’Ivoire : une nouvelle ère du traçage du cacao

Au travers de son nouveau programme de traçabilité, le premier producteur mondial de cacao prévoit de construire un système qui permette de suivre cette matière première depuis les plantations, jusqu’aux différents circuits de commercialisation. Objectif : assurer une production de qualité dans des conditions qui répondent aux normes environnementales internationales.

https://afrique.latribune.fr/economie/strategies/2022-02-28/cacao-assurant-40-de-l-offre-mondiale-la-cote-d-ivoire-va-tracer-son-or-brun-905009.html

Cacao : un déficit de 181 000 tonnes probable en 2021/2022

Après deux campagnes consécutives sous le signe de l’excédent, le marché global du cacao pourrait basculer dans une phase déficitaire en 2021/2022. Dans un communiqué publié le lundi 28 février dernier, l’Organisation internationale du cacao (Icco) a indiqué en effet qu’un volume de 181 000 tonnes de fèves devrait manquer durant ladite saison contre un surplus de 215 000 tonnes estimé en 2020/2021.

https://www.agenceecofin.com/cacao/0103-95442-cacao-le-marche-mondial-pourrait-connaitre-un-deficit-de-181-000-tonnes-en-2021/2022

WAMCO débourse 5 millions $ pour mieux transformer le cacao

Au Ghana comme en Côte d’Ivoire, la question de la transformation du cacao se pose avec acuité. A côté des investissements étrangers que recherchent les autorités dans ce segment, plusieurs entreprises locales sont activent dans la fabrication de produits dérivés. Ainsi, au Ghana  la West African Mills Company (WAMCO) a annoncé un plan d’investissement de 5 millions $ dans la mise à niveau de ses installations de traitement de cacao basées dans la zone industrielle d’Effia à Takoradi, dans l’ouest du pays.

https://www.agenceecofin.com/cacao/0103-95463-ghana-la-wamco-veut-debourser-5-millions-pour-moderniser-ses-unites-de-transformation-de-cacao

Synthèse d’actualités du 17 au 24 février 2022

Robusta : prix record à 900 Fcfa/kg au Cameroun pour la campagne écoulée

Selon l’Office national du cacao et du café (ONCC), « les prix du café ont atteint des records notables et la volatilité des coûts a sensiblement diminué tout au long de la campagne » caféière 2020-2021. Cette embellie des prix aux producteurs a été particulièrement notée sur le café robusta, qui est la variété la plus produite dans le pays.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/2102-17534-cafe-le-prix-du-robusta-a-atteint-900-fcfa-le-kg-au-cameroun-au-cours-de-la-campagne-2020-2021

20% de hausse pour la transformation locale pour la campagne 2020-2021

Au cours de la campagne caféière 2020-2021, les 29 torréfacteurs recensés dans les bassins de production du Cameroun ont transformé 1 014 tonnes de café. Selon les données révélées le 16 février 2022 par l’Office national du cacao et du café (ONCC), lors du lancement de la campagne 2021-2022 à Mélong, dans la région du Littoral, les volumes ainsi torréfiés sont en hausse de 206,2 tonnes (+20%), par rapport à la campagne précédente.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/1702-17523-cafe-la-transformation-locale-en-hausse-de-20-au-cours-de-la-saison-2020-2021-malgre-une-production-morose

Tracing Rwandan coffee digitally for inclusive trade

A new International Trade Centre (ITC) pilot uses blockchain technology and digitized traceability systems to support women coffee farmers in Rwanda. Coffee is central to Rwanda. It is a key driver of economic growth, stability, and improved income for over 450,000 coffee farmers. As the country’s leading export crop, it has contributed an average of 24% to total agricultural exports over the last décade.

https://trade4devnews.enhancedif.org/en/op-ed/tracing-rwandan-coffee-digitally-inclusive-trade

Nestlé : 7,5% de croissance en 2021, grâce au café

Les résultats annuels de Nestlé sur 2021, renforcent le sentiment que la reprise post-covid ou en faisant avec la Covid est bel et bien là pour les multinationales. Son chiffre d’affaires a augmenté de 3,3% à 87,1 milliards de francs suisses (CHF) (€ 83,5 milliards) et son bénéfice par action de 41,1% à CHF 6,06, essentiellement suite aux gains réalisés avec la cession d’actions de l’Oréal.

http://www.commodafrica.com/18-02-2022-le-cafe-ete-le-plus-grand-contributeur-aux-75-de-croissance-de-nestle-en-2021

Côte d’Ivoire : lancement de la traçabilité café-cacao

La phase pilote du système de traçabilité café-cacao sera lancée en avril, a annoncé la présidente du Groupement professionnel des exportateurs de café-cacao de Côte d’Ivoire (Gepex), Mariame Bédié, à l’issue de la rencontre entre le Premier ministre Patrick Achi et l’ensemble des acteurs de la filière café-cacao des secteurs public et privé.

http://www.commodafrica.com/22-02-2022-la-tracabilite-cafe-cacao-en-cote-divoire-fera-un-pas-de-plus-en-avril

Ghana urged to establish cocoa trading platform in Dubai

The Chief Executive Officer of the United Arab Emirates Trade Centre, Mr Walid Hareb, has urged Ghana to establish a cocoa trading platform in Dubai. He said the platform, which could be a pilot project, would make Dubai the central point of Ghana’s cocoa, where the raw beans and chocolate could be traded.

https://www.graphic.com.gh/news/general-news/ghana-urged-to-establish-cocoa-trading-platform-in-dubai.html

Ouganda : pour un accès inconditionnel au marché du café

L’Ouganda estime que l’Accord international s’est montré incapable d’adresser les défis auxquels étaient confrontés les pays producteurs. En effet, l’Ouganda a besoin d’un accès inconditionnel aux marchés pour pouvoir non seulement exporter son café vert mais aussi son café transformé car seule la valeur ajoutée permet aux producteurs d’accroître leurs revenus. Mais certains pays importateurs ont mis en place des tarifs et d’autres contraintes à l’importation de produits transformés du café.

http://www.commodafrica.com/22-02-2022-louganda-se-retire-de-laccord-international-du-cafe-et-veut-se-battre