Synthèse d’actualité du 17 au 24 octobre 2022

Cameroun – Gabon : la production du cacao et du café en débat

En mission en terre camerounaise, Yves Ferdinand MANFOUMBI ministre du commerce, de l’industrie et des PME a échangé, ce 17 novembre 2022 avec le Ministre du Commerce Camerounais Luc Magloire Mbarga Atangana. En effet, l’émissaire Gabonais veux redynamiser l’axe Gabon Cameroun sur la production du cacao et du café ».

https://www.journalducameroun.com/information-continu/cameroun-gabon-la- production-du-cacao-et-du-cafe-en-debat/

Montpellier. En décembre, le Corum accueille le congrès mondial sur le cacao

Le CIRAD organise le plus gros congrès mondial de la recherche sur le cacao. Entre déforestation et rémunération des producteurs, le futur de la cacaoculture se dessine. A deux semaines des fêtes de fin d’année, Montpellier recevra au Corum plus de 500 participants (scientifiques, associations de producteurs, industriels, ONG) en provenance d’une trentaine de pays, tous liés à la culture et au commerce mondial du cacao.

https://actu.fr/occitanie/montpellier_34172/montpellier-en-decembre-le- corum-accueille-le-congres-mondial-sur-le-cacao_55284551.html

Cameroun : les cacaoculteurs du Dja et Lobo reçoivent 50 millions de FCFA pour la Prime qualité

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a présidé le mardi 22 novembre 2022, la cérémonie de distribution de la prime de qualité du cacao, au profit des producteurs de Djoum, département du Dja et Lobo, région du Sud. En effet, il était question de gratifier les producteurs de cacao qui se sont distingués, au cours des campagnes 2018/2019 et 2019/2020, par la mise en marché d’un produit de qualité, consolidant ainsi l’image de marque de la fève
camerounaise sur les marchés internationaux.

https://www.alwihdainfo.com/Cameroun-les-cacaoculteurs-du-Dja-et-Lobo- recoivent-50-millions-de-FCFA-pour-la-Prime-Paul-Biya_a119251.html

Cacao : la Côte d’Ivoire et le Ghana appellent les entreprises à plus d’efforts
pour la durabilité de l’industrie

Dans le secteur du cacao, la lutte contre la pauvreté des producteurs reste un véritable défi. Face à cette question cruciale, les pays producteurs et les entreprises sont tenus à une collaboration à l’heure où les ONG accusent les deux parties d’inaction. L’Initiative Côte d’Ivoire-Ghana pour le cacao (CIGCI) a réitéré le lundi 21 novembre, son appel pour un paiement effectif par les entreprises du différentiel de revenu décent (DRD) et d’un différentiel d’origine positif afin d’améliorer les revenus des producteurs.

https://www.agenceecofin.com/cacao/2211-103156-cacao-la-cote-d-ivoire-et-le- ghana-appellent-les-entreprises-a-plus-d-efforts-pour-la-durabilite-de-l-industrie

Crise du cacao : les producteurs ivoiriens et ghanéens estiment « avoir été entendus »

Au lendemain de l’expiration de l’ultimatum lancé il y a deux semaines par la Côte d’Ivoire et le Ghana aux multinationales du chocolat, le ton est revenu à l’apaisement. Dans un communiqué publié lundi 21 novembre, le Conseil du café-cacao et le Ghana Cocoa Board, les deux régulateurs nationaux à l’origine du bras de fer, affirment avoir « noté les efforts consentis par certaines entreprises et leur volonté de trouver de concert des solutions pour une production durable du cacao qui place les producteurs au cœur de cette stratégie ».

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/11/22/crise-du-cacao-les- producteurs-ivoiriens-et-ghaneens-estiment-avoir-ete- entendus_6151120_3212.html

Synthèse d’actualité du 21 au 27 octobre 2022

L’Organisation Internationale du Cacao interpelle l’industrie

D’après les analyses de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO), les prix sortie usine ont augmenté de 6% entre août 2021 et 2022. Pourtant, les cours du cacao sur les marchés à terme ont perdu 13% et 9% respectivement à Londres et New York. Et l’Organisation internationale, qui regroupe les pays producteurs et consommateurs, de s’interroger dans une tournure quelque peu sibylline : « Les prix du cacao ne devraient-ils pas entraîner les coûts de production dans l’industrie du cacao et du chocolat ? »

http://www.commodafrica.com/26-10-2022-lorsque-lorganisation-internationale-du-cacao-interpelle-lindustrie

Mondelez : $600 Millions supplémentaires pour un cacao durable

Le géant américain Mondelez International s’engage à dépenser $ 600 millions supplémentaires d’ici 2030 pour lutter contre le travail des enfants, la pauvreté des agriculteurs et la déforestation dans le cacao. En effet, cette décision portera ses dépenses totales pour la durabilité du cacao depuis 2012 à $ 1 milliard et intervient alors que les multinationales sont confrontées à des pressions juridiques et de réputation accrue pour rendre plus vertueuses leurs chaînes d’approvisionnement mondiales.

http://www.commodafrica.com/26-10-2022-mondelez-met-encore-600-millions-pour-un-cacao-durable

Ghana and Ivory Coast Boycott Cocoa Meeting in Brussels

The world’s top cocoa producers, Ghana and Ivory Coast, are boycotting meetings in Brussels this week of the World Cocoa Foundation on cocoa sustainability. Authorities in the two West African countries accuse multinational chocolate companies and traders of blocking measures to improve cocoa farmers’ incomes. It’s another clap of thunder in an already stormy sky. The boycott of the Brussels meeting by the Ivorian and Ghanaian authorities reflects the persistent unease between the two cocoa giants and the sector’s multinationals, which refuse to include a bonus to increase the purchase price for growers.

https://www.voanews.com/a/ghana-and-ivory-coast-boycott-cocoa-meeting-in-brussels-/6806283.html

Côte d’Ivoire : Atlantic Group lance une nouvelle usine de transformation de cacao

En Côte d’Ivoire, le Premier ministre, Patrick Achi a lancé, jeudi 20 octobre, les travaux de construction d’une unité de transformation de cacao dans la ville de San Pedro, au sud-ouest du pays. En effet,  elle sera bâtie sur une superficie de 9 hectares, l’usine coûtera au total 73 milliards FCFA (108 millions $) et sera édifiée par Atlantic Group SA. Techniquement, l’usine fera, entre autres, du broyage de nibs de cacao, du pressage de liqueur, de la torréfaction, de l’alcalinisation, du broyage et vannage de fèves de cacao.

http://www.commodafrica.com/24-10-2022-atlantic-group-construit-son-usine-de-transformation-de-cacao-en-cote-divoire

En Côte d’Ivoire, cacao durable et gouvernance forestière au menu de Koen Doens de l’UE

À l’occasion de la troisième édition du sommet Finances en Commun (FICS) à Abidjan en Côte d’Ivoire, Koen Doens, directeur général des Partenariats internationaux pour la Commission européenne a fait le point notamment avec le Premier ministre Patrick Achi du partenariat entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire.

http://www.commodafrica.com/21-10-2022-en-cote-divoire-cacao-durable-et-gouvernance-forestiere-au-menu-de-koen-doens-de-lue

+9,5% : l’Asie pulvérise toutes les autres régions en broyage de cacao

Incroyable ! Alors que les broyages de cacao en Europe et encore plus aux Etats-Unis baissent, l’Asie vient d’annoncer ses chiffres : c’est une hausse fantastique de 9,5% qui est enregistrée par la Cocoa association of Asia au troisième trimestre par rapport à la même période l’année dernière, atteignant 231 080 tonnes (t).

https://www.commodafrica.com/21-10-2022-95-lasie-pulverise-toutes-les-autres-regions-en-broyage-de-cacao

Synthèse d’actualité du 13 au 20 octobre 2022

La Tanzanie va distribuer trois millions de jeunes plants de café pour stimuler la production

En Tanzanie, l’Office du café entamera d’ici la semaine prochaine, la distribution gratuite aux producteurs de plantules de Robusta. Au total, ce sont 3 millions de jeunes plants qui seront fournis aux exploitants de la région de Kagera, principale zone de production de la variété.  L’objectif de cette opération est d’accroitre la récolte de robusta qui reste encore inférieure à celle d’Arabica.

https://www.agenceecofin.com/breves-agro/1810-102128-tanzanie-le-conseil-du-cafe-lancera-la-distribution-de-3-millions-de-plantules-de-robusta-vers-la-fin-octobre

Hausse du prix du cacao : Comment planteurs ghanéens et ivoiriens ont réussi leur coup

Chez les deux premiers fournisseurs mondiaux du cacao que sont la Côte d’Ivoire et le Ghana, l’heure est à la revalorisation du prix d’achat de la fève auprès des producteurs locaux en 2022/2023. Le Ghana et la Côte d’Ivoire avaient affronté conjointement les confiseurs internationaux en novembre 2020, les accusant de renier un engagement pris en 2019 de payer 400 dollars supplémentaires par tonne, pour financer un «différentiel de revenu vital».

https://www.7info.ci/hausse-du-prix-du-cacao-comment-planteurs-ghaneens-et-ivoiriens-ont-reussi-leur-coup/

Le changement climatique met en danger la culture du café au Vietnam

Selon le plus grand quotidien du Palatinat rhénan, le changement climatique au Vietnan rend la culture du café robusta avec pour conséquence la baisse des exportations de café dont la plupart sont destinées au marché européen. Ainsi, au cours des dernières années les exportations de café  sont passées de de 1,88 million de tonnes en 2018 à 1,61 million de tonnes en 2019, à 1,57 million de tonnes en 2020 et à 1,52 million de tonnes en 2021.

https://lecourrier.vn/le-changement-climatique-met-en-danger-la-culture-du-cafe-au-vietnam/1076729.html

Barry Callebaut s’implante dans la confiserie en Afrique en reprenant Attelli au Maroc

Le groupe suisse Barry Callebaut, leader mondial des fabricants de produits à base de cacao et de chocolat, annonce aujourd’hui la signature d’un accord à long terme avec Attelli. Ainsi aux termes du présent accord, Barry Callebaut prend le contrôle des actifs de production d’Attelli à Casablanca, instaurant ainsi la première capacité de production du groupe au Maroc, et par conséquent sur le continent africain.

http://www.commodafrica.com/18-10-2022-barry-callebaut-simplante-dans-la-confiserie-en-afrique-en-reprenant-attelli-au-maroc

Niche Cocoa du Ghana investit aux Etats-Unis dans une unité de transformation

C’est une première. La société ghanéenne  de transformation du cacao Niche Cocoa Industry Ltd, en association avec The Omanhene Cocoa Bean Company, a réalisé un premier investissement  dans une usine de transformation aux Etats-Unis à Franklin dans le Wisconsin.

http://www.commodafrica.com/17-10-2022-niche-cocoa-du-ghana-investit-aux-etats-unis-dans-une-unite-de-transformation

Côte d’Ivoire : la Team Europe octroie 440 millions $ pour soutenir la durabilité de la filière cacao

Dans la chaîne de valeur mondiale du cacao, la question de la durabilité est au cœur des débats. Entre les exigences des consommateurs, les critiques des ONG et le durcissement de la législation sur cette problématique, les pays producteurs essaient de s’adapter.  En effet, la Côte d’Ivoire bénéficiera d’une enveloppe de 450 millions d’euros (440 millions $) de la part de la Team Europe pour améliorer la durabilité dans le cacao. L’annonce a été faite le mercredi 19 octobre, par le groupe formé par l’Union européenne (UE), la Suisse et les membres de la Banque européenne d’investissement (BEI).

https://www.agenceecofin.com/cacao/2010-102184-cote-d-ivoire-la-team-europe-octroie-440-millions-pour-soutenir-la-durabilite-de-la-filiere-cacao

Synthèse d’actualités du 06 au 13 octobre 2022

Cacao : le prix des fèves gagne 80 à 100 FCFA au Cameroun

Depuis le 10 octobre 2022, les prix des fèves de cacao sont repartis à la hausse dans les bassins de production du Cameroun. Selon les pointages effectués par le Système d’information des filières (SIF), piloté l’Office national du cacao et du café (ONCC), le kilogramme de fèves est désormais cédé au minimum à 1125 FCFA, contre un maximum de 1180 FCFA. En effet, cette embellie a pour corollaire les difficultés d’accès aux bassins de production du fait de la dégradation de l’état des routes.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/1210-18563-cacao-le-prix-des-feves-gagne-80-a-100-fcfa-au-cameroun-malgre-l-intensification-des-pluies

Le Ghana et la Côte d’Ivoire invitent le Nigeria et le Cameroun à la table du cacao

Des représentants du Nigeria et du Cameroun, quatrième et cinquième producteurs mondiaux de cacao, ont été invités le 12 octobre 2022 à une réunion à Abidjan de l’Initiative Côte d’Ivoire-Ghana sur le cacao (CIGCI), l’organisme conjoint défendant les intérêts des deux pays dans le commerce international du cacao, pour entamer leur processus d’adhésion à l’initiative, déclare aujourd’hui son secrétaire exécutif Alex Assanvo.

http://www.commodafrica.com/12-10-2022-le-ghana-et-la-cote-divoire-invitent-le-nigeria-et-le-cameroun-la-table-du-cacao

Le Congo veut adhérer à l’ICCO

Les modalités d’adhésion du Congo à l’International Cocoa organisation (ICCO) ont fait l’objet de discussions à Brazzaville le 10 octobre dernier entre le ministre de l’Agriculture, Valentin Ngobo, et Michel Arrion, le directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao. D’après le directeur exécutif de l’ICCO, l’adhésion du pays à cette organisation lui ouvrira les portes de l’amélioration des conditions de travail des producteurs à travers l’assistance technique et financière de l’Icco apporte aux pays membres.

https://ecomatin.net/le-congo-veut-adherer-a-licco-lorganisation-internationale-du-cacao-et-du-cafe/

A Togolese has been selected to head the International Coffee Organization, ICO

Last Friday, Oct. 7, Togo was picked to head the International Coffee Organization (ICO) in 2023. The Togolese Enselme Gouthon was elected, unanimously, as Vice President of the ICO. The election took place during the 134th session of the Council, in Bogota, Columbia.

https://www.togofirst.com/en/agriculture/1110-10757-a-togolese-has-been-selected-to-head-the-international-coffee-organization-ico

Nestlé lance le Plan NESCAFÉ 2030 pour stimuler l’agriculture régénérative

La marque investit plus d’un milliard de francs suisses d’ici 2030 dans cette initiative. Cet investissement s’appuie sur le plan NESCAFÉ existant, alors que la marque étend son travail de durabilité. Soutenu par le financement de l’agriculture régénératrice de Nestlé, il fait suite à l’engagement du Groupe d’accélérer la transition vers un système alimentaire régénérateur et à l’ambition d’atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre.

https://appel-aura-ecologie.fr/nestle-lance-le-plan-nescafe-2030-pour-stimuler-lagriculture-regenerative/

Le Camerounais Narcisse Ghislain Olinga élu vice-président du Conseil international du cacao

Au sortir de la 134e session de la réunion du Conseil international du cacao (ICCO, en anglais), tenue du 25 au 30 septembre 2022 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le Camerounais Narcisse Ghislain OLINGA a été élu par acclamation au poste de vice-président de l’instance faîtière du cacao dans le monde, pour le compte de la campagne cacaoyère 2022-2023.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/1310-18571-le-camerounais-narcisse-ghislain-olinga-elu-vice-president-du-conseil-

Synthèse d’actualités cacao/café du 29 septembre au 06 octobre 2022

Première année de l’initiative française pour un cacao durable

Le mardi 04 octobre 2022, l’initiative française pour un cacao durable a célébré son premier anniversaire en présence des acteurs de la filière cacao. En effet, l’initiative française pour un cacao durable (IFCD) s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la déforestation Importée (SNDI) menée par la France.

https://www.ecologie.gouv.fr/premiere-annee-linitiative-francaise-cacao-durable

Ghana’s Cocobod signs $1.13 billion loan for 2022-2023 cocoa purchases

Cocobod, Ghana’s cocoa regulator, signed a $1.13 billion syndicated loan on Monday with international banks to finance purchases for the upcoming season, which is due to open later this month, it said in a statement. Ghana, the world’s second-largest cocoa producer behind Ivory Coast, uses loans from international banks every year mainly to finance bean purchases. The two West African countries account for around 60% of global cocoa supply.

https://www.reuters.com/world/africa/ghanas-cocobod-signs-113-billion-loan-2022-2023-cocoa-purchases-2022-10-04/

L’ICCO introduit dans l’accord international sur le cacao le revenu décent

Le Conseil international du cacao a adopté la version amendée de l’Accord international sur le cacao (AIC) de 2010  lors de sa 106ème  session ordinaire pour l’adapter aux nouveaux défis de l’économie cacaoyère mondiale. En particulier, cette nouvelle version introduit la question du revenu décent des cacaoculteurs en tant qu’objectif clé de l’Accord et la référence à des prix rémunérateurs pour parvenir à la durabilité.

https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/en-afrique-le-changement-climatique-menace-lindustrie-du-cafe-1805515

Le Ghana augmente le prix à la production du cacao de 21 % pour la saison 2022/23

Le Ghana a augmenté le prix garanti à la production payé aux producteurs de cacao à 12 800 cedis (1 248,78 $) par tonne pour la récolte principale de la saison 2022/23, qui commencera le 7 octobre, contre 10 560 cedis pour les deux dernières saisons, a déclaré mercredi le ministre de l’Agriculture.

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Le-Ghana-augmente-le-prix-a-la-production-du-cacao-de-21-pour-la-saison-2022-23–41935073/

Ivory Coast wants to capture greater share of cocoa value chain

The transformation of Cote d’Ivoire’s cocoa industry was the focus of the 8th edition of the National Cocoa and Chocolate Day which took place in Abidjan this weekend under the theme, ‘Local cocoa processing: opportunities for chocolate artisans’. With more than 2 million tonnes produced per year, Ivoirian cocoa beans are estimated to account for 45 per cent of world production, generating 40 per cent of the country’s export earnings, and accounting for 15 per cent of national GDP.

https://www.africanews.com/2022/10/03/cote-divoire-wants-to-capture-greater-share-of-cocoa-value-chain/

Nestlé investira 1 milliard $ pour assurer la durabilité de ses activités dans le café à l’horizon 2030

Nestlé, le premier groupe alimentaire mondial a annoncé le 4 octobre dernier, une enveloppe de 1 milliard $ pour financer son programme de durabilité dans le secteur du café au cours des 8 prochaines années. Cette stratégie intitulée « Nescafé Plan 2030 », du nom de la marque de café phare de l’entreprise, sera axée sur la promotion de l’agriculture régénérative (AR).

https://www.africanews.com/2022/10/03/cote-divoire-wants-to-capture-greater-share-of-cocoa-value-chain/

Synthèse d’actualités du 08 au 15 septembre 2022

Cacao et lutte contre la déforestation

L’industrie européenne du chocolat propose de partager les données de localisation des exploitations de cacao avec la Côte d’Ivoire et le Ghana pour mieux lutter contre la déforestation. Les négociants, consommateurs et producteurs de cacao sont de plus en plus sollicités par les gouvernements pour s’assurer que leurs fèves ne sont pas cultivées dans des forêts protégées, alors que la lutte contre le changement climatique s’accélère.

https://www.challenges.fr/monde/partager-les-donnees-sur-le-cacao-pour-lutter-contre-la-deforestation_827913

Côte d’Ivoire 2023/2024 : 25 000 tonnes de cacao vendus par le CCC

Cameroun : vers une digitalisation des certificats phytosanitaires des marchandises

En Côte d’Ivoire, le Conseil du Café-Cacao (CCC) a écoulé le 9 septembre dernier, des contrats d’exportation portant sur un total de 25 000 tonnes de cacao pour le compte de la campagne 2023/2024. Cette vente par anticipation signalée à Reuters par plusieurs sources proches du régulateur et de l’acheteur Cargill est la première du genre pour le compte de ladite saison. Il s’agit surtout de la première fois que le CCC réalise une opération de vente de contrats avec une prime non négative depuis l’introduction en 2020/2021, du différentiel de revenu décent (DRD) de 400 $ sur chaque tonne de cacao.. 

https://www.agenceecofin.com/cacao/1409-101132-cote-d-ivoire-le-ccc-vend-par-anticipation-25-000-tonnes-de-cacao-de-la-saison-2023/2024

Barry Callebaut veut une meilleure traçabilité du cacao

Barry Callebaut mène et soutient des initiatives visant à améliorer la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement du cacao en s’associant à des acteurs clés de la chaîne. Une stratégie de développement durable efficace doit intégrer un système de traçabilité robuste qui combine les données de l’industrie avec celles des gouvernants et qui est accessible à tous les groupes de parties prenantes ‘, estime Steven Retzlaff, Président de Global Cocoa.

https://www.tradingsat.com/actualites/informations-societes/barry-callebaut-veut-une-meilleure-tracabilite-du-cacao-1034879.html

Chroniques des matières premières du 04 au 09 septembre 2022

CACAO

Face à la perspective d’une belle récolte sur la campagne 2022/23 qui s’ouvrira début octobre, les cours mondiaux du cacao ont chuté cette semaine. A Londres, la tonne est passée de £ 1 882 (≃1 423 017 Fcfa) en fin de semaine dernière à £ 1 842 (≃1 392 773 Fcfa) hier sur l’échéance décembre, tandis que New York glissait de $ 2416 (≃1 575 207 Fcfa) à $ 2 328 (≃1 517 832 Fcfa).

Selon le négoce, les acheteurs industriels se trouvent dans une situation confortable, étant couverts sur 9 à 10 mois. Ils attendent une correction des prix avant de se repositionner à l’achat.

En Côte d’Ivoire, des pluies plus importantes que la moyenne de ces dernières années laissent augurer d’une récolte principale longue et de qualité avec un impact notamment sur son développement sur les mois de décembre à janvier, selon des producteurs interrogés par Reuters.

Quant aux arrivages de cacao aux ports d’Abidjan et de San Pedro, elles ont totalisé 2,072 Mt entre le 1er octobre 2021 et le 4 septembre dernier, en baisse de 4,1% par rapport à la même période la campagne dernière.

CAFE

Les cours de l’Arabica ont glissé sur la période sous revue, passant de $2,288 (≃1 491 Fcfa) vendredi dernier à $ 2,222 (≃1 448 Fcfa) hier sur l’échéance décembre. En revanche, le Robusta a gagné, clôturant hier soir à $ 2 276 (≃1 483 929 Fcfa) la tonne sur novembre contre $ 2 223 (≃1 449 373 Fcfa) en fin de semaine dernière.

Les stocks certifiés d’Arabica ont baissé, revenant à ses niveaux les plus faibles en 22 ans, à 635 196 sacs au 2 septembre.

Au Brésil, davantage de pluies sont attendues dans les régions de production du sud du pays, mais les conditions demeurent encore très sèches en raison du phénomène météorologique La Niña qui sévit actuellement. C’est pourquoi des traders interrogés par Reuters s’attendent à davantage de volatilité sur les marchés à terme de l’Arabica.

En Asie, sur le segment du Robusta, la région de production des Central highlands au Vietnam devrait recevoir encore de fortes pluies ce qui est plutôt bon à cette période de la campagne. En outre, les traders estiment que cela ne devrait pas retarder la récolte dont les premières livraisons de café en vrac devraient démarrer en novembre. La saison des pluies cesse habituellement début novembre. Il serait encore trop tôt pour évaluer la qualité de la récolte à venir.

Pour l’heure, les quelques très rares lots restants en cette fin de campagne ont été vendus entre 47 000 et 48 200 dongs le kilo ($ 2-2,05) par les planteurs vietnamiens, soit en baisse par rapport à la fourchette de 48 100 à 50 200 dongs enregistrés il y a deux semaines, selon Reuters.

Selon les statistiques officielles vietnamiennes, le pays aurait enregistré un bond de 14,7% de ses exportations de café sur les huit premiers mois de l’année, pour atteindre 1,2 million de tonnes (Mt) soit 20 millions de sacs de 60 kg (Ms). La progression des recettes est encore plus spectaculaire, de l’ordre de 39,6%, à $ 2,8 milliards sur cette même période de janvier à août.  

En Indonésie, les exportations de Robusta de Sumatra ont totalisé 16 863 t en juillet, en hausse de 19,8% sur juillet 2021, selon le service officiel des statistiques. La décote par rapport au marché de Londres a oscillé dans une fourchette allant de $ 70 à $140 sur octobre et novembre.

Au plan mondial, la banque néerlandaise spécialisée dans les matières premières, Rabobank, a totalement révisé ses prévisions sur 2022/23. Alors qu’elle estimait auparavant que la prochaine campagne serait excédentaire de 1,7 Ms, elle considère maintenant qu’elle serait déficitaire de 1,3 Ms. En effet, les prix élevés (+73,6% en 2021 et ils n’ont baissé que de 1,8% cette année, au plus haut en dix ans en début d’année) n’ont guère eu d’impact sur des pays producteurs majeurs comme le Brésil, la Colombie, le Honduras ou encore le Vietnam : la production mondiale en 2022/23 est donc attendue, selon Rabobank, à 169 Ms contre les 172,3 Ms estimés auparavant. Face à cela, la demande étant relativement inélastique, elle ne devrait guère baisser (du moins dans les marchés matures) en cas de récession mondiale. D’où le déficit important.

L’Organisation internationale du café (OIC) estime que le déficit en 2021/22 a été de 3,1 Ms avec une production à 167,2 Ms et une consommation à 170,3 Ms. Sur les 10 premiers mois de la campagne 2021/22 à juillet 2022, les exportations d’Afrique ont chuté de 13,1%, celles d’Amérique du sud de 8,5% et de 16,2% en Amérique centrale et au Mexique.

http://www.commodafrica.com/09-09-2022-la-chronique-matieres-premieres-agricoles-au-9-septembre-2022

Synthèse d’actualités du 1er au 08 septembre 2022

L’ICCO révise à la hausse le déficit mondial en cacao pour 2021/22

Dans ses dernières prévisions, l’Organisation internationale du cacao (ICCO) a révisé à la hausse le déficit mondial en cacao à 230 000 tonnes pour la campagne en cours 2021/22 (octobre-septembre) contre 174 000 tonnes lors de sa précédente estimation.  Un  accroissement du déficit consécutif à une baisse attendue de la production de 6,8% à 4,890 millions de tonnes contre 4,923 Mt précédemment. 

http://www.commodafrica.com/01-09-2022-licco-revise-la-hausse-le-deficit-mondial-en-cacao-pour-202122

Très forte performance des cafés Robusta en juillet, selon l’OIC

Sur le mois de juillet, le prix moyen des cafés a augmenté de 4,9%, franchissant le cap des 200 cents la livre (lb) pour atteindre 200,11, annonce aujourd’hui l’Organisation internationale du café (OIC) dans son rapport mensuel. C’est le groupe des cafés Robusta qui a le plus augmenté, gagnant 9,2% sur le mois pour atteindre 109,65 cents la livre en moyenne.

https://www.commodafrica.com/06-09-2022-tres-forte-performance-des-cafes-robusta-en-juillet-selon-loic

Le Cameroun est le 3ème producteur de cacao dans le continent

Selon les données de l’Office national du cacao et du café (ONCC), les exportations du cacao produit dans ce pays d’Afrique Centrale au cours de la campagne 2021-2022, qui s’est techniquement achevée le 15 juillet 2022, ont généré des revenus d’un montant total de 288,7 milliards de FCFA.

https://lobservateur.info/article/103681/afrique/le-cameroun-est-le-3eme-producteur-de-cacao-dans-le-continent

Synthèse d’actualités du 22 au 28 aout 2022

New Generation Coffee : La cellule technique du Premier Ministère à Lamba

Le Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café et la cellule technique du Premier Ministère ont effectué une mission conjointe le 11 août 2022 dans la localité de Lamba, région de l’Est. Il s’agissait pour les cadres de la Cellule du Premier Ministère de s’imprégner de la qualité des actions entreprises par l’Interprofession pour assurer la durabilité de la filière café, ainsi qu’une production qualitative à travers l’insertion des jeunes. Au terme d’une visite guidée de quelques champs, et d’échanges avec les jeunes du programme New Generation coffee, l’on a noté un bilan  satisfaisant au regard de la  qualité des vergers.

Le Cameroun a commercialisé 295 163 tonnes de cacao en 2021-2022

Au cours de la campagne 2021-2022, qui s’est théoriquement étendue du 1er août 2021 au 15 juillet 2022, le Cameroun a produit et commercialisé un total de 295163 tonnes de fèves de cacao, selon les données publiées par lOffice National du Cacao et du Café (ONCC). Linformation a été révélée le 18 août 2022 lors de la cérémonie de lancement de la campagne 2022-2023, à Yokadouma, un bassin de production de la région de l’Est camerounais.

https://www.agenceecofin.com/agro/2008-100417-le-cameroun-a-commercialise-295-163-tonnes-de-cacao-en-2021-2022-oncc

Cacao Cameroun : Deux centres de traitement post-récolte annoncés dans la région de l’Est

Au courant de la cérémonie de lancement de la campagne cacaoyère 2022 /2023, le Ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a annoncé dans les prochains jours la construction des centres de traitement post-récolte de cacao dans la région de l’Est. Ces derniers, seront situés dans le département de la Boumba-et-Ngoko.

https://ecomatin.net/cameroun-deux-centres-de-traitement-post-recolte-de-cacao-annonces-dans-la-region-de-lest/

Nigeria : L’exécutif lance un comité de régulation de la filière cacao

Au Nigeria, la filière cacao a à nouveau son gendarme. Le gouvernement fédéral a inauguré le vendredi 19 août dernier, un Comité national de gestion du cacao (National cocoa management committee-NCMC) qui jouera désormais le rôle de régulateur. Cet organe composé de dix membres travaillera sur un plan stratégique devant déboucher sur la remise sur pied du Conseil nigérian du cacao (Nigerian Cocoa Board).

https://ecomatin.net/cameroun-deux-centres-de-traitement-post-recolte-de-cacao-annonces-dans-la-region-de-lest/

Cacao : Le Cameroun peine à transformer 50% de sa production, malgré la multiplication des usines

Au cours de la campagne cacaoyère 2021-2022, qui s’est achevée le 15 juillet 2022, le Cameroun a transformé localement 86850 tonnes de fèves de cacao, selon le bilan de campagne révélé le 18 août 2022 par l’Office national du cacao et du café (ONCC). Le volume de fèves ainsi transformées correspond à seulement 29,5% de la production nationale commercialisée, officiellement estimée à 295163 tonnes.

https://www.investiraucameroun.com/agriculture/2208-18310-cacao-le-cameroun-peine-a-transformer-50-de-sa-production-malgre-la-multiplication-des-usines

Synthèse d’actualité du 28 juillet au 04 aout 2022

Le café rebondit au regard des analyses de la banque mondiale

Selon les informations de la Banque mondiale l’indice des prix des boissons de la Banque mondiale, composé des prix du café, du cacao et du thé, a progressé de 8% sur le premier semestre 2022 par rapport au semestre précédent, principalement sous l’impulsion du café Arabica. En effet, cela se traduit par des conditions météorologiques défavorables, en particulier au Brésil, les prix du café Arabica ont grimpé de 17% par rapport au second semestre 2021 et de 5% pour la qualité Robusta.

http://www.commodafrica.com/02-08-2022-le-cafe-tire-vers-le-haut-lindice-des-prix-des-boissons-de-la-banque-mondiale

Cacao: augmentation des primes versées aux producteurs ivoiriens et ghanéens

La Côte d’Ivoire et le Ghana, les plus grands producteurs de cacao du monde, ont déclaré vendredi dernier qu’ils augmenteront le mois prochain la prime que les chocolatiers et les négociants paient pour leurs fèves. L’objectif, pour les deux pays, c’est de sortir les petits exploitants agricoles de la précarité.

Cacao: augmentation des primes versées aux producteurs ivoiriens et ghanéens (voaafrique.com)

Le Ghana se dirige en 2021/2022, vers sa pire récolte de cacao depuis 12 ans

Au Ghana, la production de cacao devrait s’établir à 685 000 tonnes au terme de la campagne2021/2022 courant jusqu’en septembre prochain. C’est ce qu’indiquent à Bloomberg, plusieurs sources proches de l’industrie. Le volume annoncé est en baisse de près de 28 % par rapport à la dernière estimation de 950 000 tonnes formulée par le Conseil ghanéen du cacao (Cocobod).

Le Ghana se dirige en 2021/2022, vers sa pire récolte de cacao depuis 12 ans (maliactu.net)

From Clean Cocoa to Healthy Fish: Cameroonian Researchers Focus on Food Safety

Cocoa production represents over 8 per cent of Cameroon’s agricultural output, but exports have been wobbly as a result of a lack of quality control tests available locally.  “Without quality assurance and microbiological testing, the sales price is bad – and the income for producers is meagre, resulting in persistent poverty,” said Elie Bertrand Mutngi, Director of Quality and Sustainability at Cameroon’s National Cocoa and Coffee Board.  

https://www.iaea.org/newscenter/news/from-clean-cocoa-to-healthy-fish-cameroonian-researchers-focus-on-food-safety

Côte d’Ivoire – Union européenne – La durabilité du cacao : des intérêts mutuels et une urgence

Le cacao durable est une priorité politique majeure et une ambition forte pour  l’Union européenne, premier consommateur mondial de chocolat. En effet, pour répondre aux exigences du marché européen, le cacao Ivoirien devra donc être traçable. Les multinationales ont toutes mis en œuvre des programmes de certification, facilités par les nouvelles technologies comme la cartographie GPS ou la surveillance par satellite.

http://www.commodafrica.com/02-08-2022-cote-divoire-union-europeenne-la-durabilite-du-cacao-des-interets-mutuels-et-une-urgence