Synthèse

CACAO-CAFE

Synthèse d’actualité du 17 au 24 octobre 2022

Cameroun – Gabon : la production du cacao et du café en débat

En mission en terre camerounaise, Yves Ferdinand MANFOUMBI ministre du commerce, de l’industrie et des PME a échangé, ce 17 novembre 2022 avec le Ministre du Commerce Camerounais Luc Magloire Mbarga Atangana. En effet, l’émissaire Gabonais veux redynamiser l’axe Gabon Cameroun sur la production du cacao et du café ».

https://www.journalducameroun.com/information-continu/cameroun-gabon-la- production-du-cacao-et-du-cafe-en-debat/

Montpellier. En décembre, le Corum accueille le congrès mondial sur le cacao

Le CIRAD organise le plus gros congrès mondial de la recherche sur le cacao. Entre déforestation et rémunération des producteurs, le futur de la cacaoculture se dessine. A deux semaines des fêtes de fin d’année, Montpellier recevra au Corum plus de 500 participants (scientifiques, associations de producteurs, industriels, ONG) en provenance d’une trentaine de pays, tous liés à la culture et au commerce mondial du cacao.

https://actu.fr/occitanie/montpellier_34172/montpellier-en-decembre-le- corum-accueille-le-congres-mondial-sur-le-cacao_55284551.html

Cameroun : les cacaoculteurs du Dja et Lobo reçoivent 50 millions de FCFA pour la Prime qualité

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a présidé le mardi 22 novembre 2022, la cérémonie de distribution de la prime de qualité du cacao, au profit des producteurs de Djoum, département du Dja et Lobo, région du Sud. En effet, il était question de gratifier les producteurs de cacao qui se sont distingués, au cours des campagnes 2018/2019 et 2019/2020, par la mise en marché d’un produit de qualité, consolidant ainsi l’image de marque de la fève
camerounaise sur les marchés internationaux.

https://www.alwihdainfo.com/Cameroun-les-cacaoculteurs-du-Dja-et-Lobo- recoivent-50-millions-de-FCFA-pour-la-Prime-Paul-Biya_a119251.html

Cacao : la Côte d’Ivoire et le Ghana appellent les entreprises à plus d’efforts
pour la durabilité de l’industrie

Dans le secteur du cacao, la lutte contre la pauvreté des producteurs reste un véritable défi. Face à cette question cruciale, les pays producteurs et les entreprises sont tenus à une collaboration à l’heure où les ONG accusent les deux parties d’inaction. L’Initiative Côte d’Ivoire-Ghana pour le cacao (CIGCI) a réitéré le lundi 21 novembre, son appel pour un paiement effectif par les entreprises du différentiel de revenu décent (DRD) et d’un différentiel d’origine positif afin d’améliorer les revenus des producteurs.

https://www.agenceecofin.com/cacao/2211-103156-cacao-la-cote-d-ivoire-et-le- ghana-appellent-les-entreprises-a-plus-d-efforts-pour-la-durabilite-de-l-industrie

Crise du cacao : les producteurs ivoiriens et ghanéens estiment « avoir été entendus »

Au lendemain de l’expiration de l’ultimatum lancé il y a deux semaines par la Côte d’Ivoire et le Ghana aux multinationales du chocolat, le ton est revenu à l’apaisement. Dans un communiqué publié lundi 21 novembre, le Conseil du café-cacao et le Ghana Cocoa Board, les deux régulateurs nationaux à l’origine du bras de fer, affirment avoir « noté les efforts consentis par certaines entreprises et leur volonté de trouver de concert des solutions pour une production durable du cacao qui place les producteurs au cœur de cette stratégie ».

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/11/22/crise-du-cacao-les- producteurs-ivoiriens-et-ghaneens-estiment-avoir-ete- entendus_6151120_3212.html