Synthèse

CACAO-CAFE

Synthèse d’actualités du 25 Février au 03 Mars 2022

Salon de l’Agriculture de Paris: le Rwanda promeut son café Arabica

Le Rwanda produit essentiellement du café Arabica et pour la première fois est présent au salon de l’Agriculture de Paris avec un éventail de son offre agricole. En effet l’objectif de profiter des opportunités économiques ouvertes par le rapprochement entre Paris et Kigali. Le Rwanda cherche en effet toujours à combler son important déficit commercial. En tout ce sont 25 entreprises et start-up qui vont faire le déplacement, dans le cadre de ce projet monté en partenariat avec l’ambassade de France.

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220226-salon-de-l-agriculture-de-paris-le-rwanda-y-est-avec-notamment-son-caf%C3%A9-arabica

Brazil’s Cold Weather on Top of Drought Pushes Arabica Prices Up 30%

Arabica coffee prices are up 30% in the last few weeks, to their highest in almost seven years, as a severe cold front threatens to damage crops in Brazil, the world’s largest coffee producer. Severe frosts in mid-February damaged around 11% of Brazil’s total arabica crop area.  This of course comes upon the drought damage reported extensively in STiR coffee and tea magazine last August  which effected another 15% of the arabica crop.

https://stir-tea-coffee.com/tea-coffee-news/brazil%E2%80%99s-cold-weather-on-top-of-drought-pushes-arabica-up-30/

Impact du changement climatique sur l’Afrique, selon le Giec

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a rendu lundi le deuxième volet de son sixième rapport d’évaluation, destiné à évaluer les impacts du réchauffement climatique.  Perte de biodiversité, pénuries d’eau, réduction de la production alimentaire, pertes de vies humaines et réduction de la croissance économique, l’Afrique a déjà subi des dommages attribuables au changement climatique.

http://www.commodafrica.com/02-03-2022-sonnette-dalarme-sur-limpact-du-changement-climatique-sur-lafrique-selon-le-giec

Lessons from Uganda cutting global coffee ties

Recently, Uganda quit the International Coffee Organisation (ICO) for two years. Uganda’s decision to withdraw was based on what it claims are terms favouring coffee importers over producers. ICO has been the main intergovernmental organisation for coffee since the first International Coffee Agreement (ICA) entered into force, bringing together exporting and importing governments.

https://www.businessdailyafrica.com/bd/opinion-analysis/letters/lessons-from-uganda-cutting-global-coffee-ties-3733884

Côte d’Ivoire : une nouvelle ère du traçage du cacao

Au travers de son nouveau programme de traçabilité, le premier producteur mondial de cacao prévoit de construire un système qui permette de suivre cette matière première depuis les plantations, jusqu’aux différents circuits de commercialisation. Objectif : assurer une production de qualité dans des conditions qui répondent aux normes environnementales internationales.

https://afrique.latribune.fr/economie/strategies/2022-02-28/cacao-assurant-40-de-l-offre-mondiale-la-cote-d-ivoire-va-tracer-son-or-brun-905009.html

Cacao : un déficit de 181 000 tonnes probable en 2021/2022

Après deux campagnes consécutives sous le signe de l’excédent, le marché global du cacao pourrait basculer dans une phase déficitaire en 2021/2022. Dans un communiqué publié le lundi 28 février dernier, l’Organisation internationale du cacao (Icco) a indiqué en effet qu’un volume de 181 000 tonnes de fèves devrait manquer durant ladite saison contre un surplus de 215 000 tonnes estimé en 2020/2021.

https://www.agenceecofin.com/cacao/0103-95442-cacao-le-marche-mondial-pourrait-connaitre-un-deficit-de-181-000-tonnes-en-2021/2022

WAMCO débourse 5 millions $ pour mieux transformer le cacao

Au Ghana comme en Côte d’Ivoire, la question de la transformation du cacao se pose avec acuité. A côté des investissements étrangers que recherchent les autorités dans ce segment, plusieurs entreprises locales sont activent dans la fabrication de produits dérivés. Ainsi, au Ghana  la West African Mills Company (WAMCO) a annoncé un plan d’investissement de 5 millions $ dans la mise à niveau de ses installations de traitement de cacao basées dans la zone industrielle d’Effia à Takoradi, dans l’ouest du pays.

https://www.agenceecofin.com/cacao/0103-95463-ghana-la-wamco-veut-debourser-5-millions-pour-moderniser-ses-unites-de-transformation-de-cacao