Traçabilité : une carte responsabilité pour la Côte d'Ivoire

Revue Traçabilité : une carte responsabilité pour la Côte d'Ivoire
Admin 16 Janvier 2019 Café ,Côte d'Ivoire,Cameroun, Cacao

Mighty Earth a annoncé aujourd’hui la publication de sa Carte responsabilité pour le cacao pour la Côte d’Ivoire. Cette carte interactive, associée à une base de données intégrée listant près de 5 000 coopératives de cacao dans le plus grand pays producteur de cacao au monde constitue un premier historique. Le jeu de données inclus dans la Carte responsabilité pour le cacao sont inédits. Ils comprennent les listes des coopératives certifiées par Rainforest Alliance/UTZ et Fairtrade International ainsi que des informations retraçant la chaîne d’approvisionnement en chocolat de Hershey’s et Cémoi jusqu’au niveau de la coopérative. Des informations sur les coopératives de géants du chocolat comme Lindt, Nestlé, Valhrona et d’autres sociétés y figurent également.

« Pour la première fois, des entreprises et des organismes de certification ont mis à disposition des informations sur leur chaîne d’approvisionnement. Ceci nous permet, et permet maintenant à tous et partout, d’améliorer la traçabilité du cacao et plus rapidement », a déclaré Etelle Higonnet, directrice de campagne senior pour Mighty Earth. « Dans un secteur qui lutte encore contre les fléaux du travail des enfants et de la déforestation, la transparence est un premier pas essentiel vers une responsabilisation de l’industrie et une amélioration de ses pratiques. En substance, la Carte responsabilité pour le cacao fait ce que le secteur du chocolat et le gouvernement ont promis de faire il y a deux ans : créer un mécanisme conjoint de surveillance pour le cacao. Comme ils ne l’ont pas fait, nous le faisons pour eux. »

La Carte responsabilité pour le cacao de Mighty Earth ouvrira de nouvelles perspectives et apportera un niveau de transparence sans précédent dans le secteur du cacao. La carte indique :

  • − Les alertes de déforestation pour l’ensemble de la Côte d’Ivoire et se réactualise automatiquement toutes les deux semaines à l’aide de la plateforme IMAGES de Vivid Economics et de Remote Sensing Applications Consultants, un outil financé par l’Agence spatiale du Royaume-Uni.
  • − L’occupation des sols pour près d’un tiers de la région productrice de cacao, avec une couverture de l’ensemble de la Côte d’Ivoire prévue pour mars prochain ;
  • − La quasi-totalité des coopératives de cacao du pays, avec près de 5 000 coopératives répertoriées et des informations telles que :≈
    • Le nom, les coordonnées, le nombre de cultivateurs, la superficie couverte et le numéro d’enregistrement de la coopérative ;
    • La certification ou non de la coopérative par Rainforest Alliance/UTZ, ou Fairtrade International ;
    • La proximité de chaque coopérative par rapport à une aire protégée ;
    • Les clients de la coopérative, quelle que soit la source de cette information.

Mighty Earth a intégré des renseignements sur la chaîne d’approvisionnement jusqu’au niveau de la coopérative pour Lindt, Cémoi, Nestlé, Hershey’s, Valhrona et d’autres sociétés. Mars a commencé à fournir ses informations.

Source : connectionivoirienne.net

Côte d’Ivoire : Le broyage de cacao croît de 4,4%

Côte d’Ivoire : Le broyage de cacao croît de 4,4%

Les broyeurs de cacao en Côte d’Ivoire ont traité 143 000 tonnes de fèves de cacao (octobre à décembre), contre 137 000 tonnes la saison précédente, ont révélé mercredi les données de l’association des exportateurs GEPEX.

Les données GEPEX ne couvrent que six des plus grandes sociétés de broyage, dont Barry Callebaut AG, Olam International Ltd et Cargill Inc, parmi les 12 entreprises actives.
La Côte d’Ivoire a une capacité totale de broyage de 712 000 tonnes.
Le pays est le premier producteur mondial de cacao et rivalise avec les Pays-Bas pour la place de premier broyeur.

Source : intellivoire.net

DRD Cacao : déjà 720 000 T à 400 $ la tonne pour la Côte d’Ivoire

DRD Cacao : déjà 720 000 T à 400 $ la tonne pour la Côte d’Ivoire

Le Conseil du café-cacao (CCC) a vendu près de 720 000 tonnes de contrats d’exportation de cacao avant le 3 janvier pour la saison 2020/21, avec des prix qui incluent un nouvel différentiel de revenu Décent de 400 $ par tonne (DRD), a déclaré mercredi le CCC.

La Côte d’Ivoire prévoyait de vendre environ 1,6 million de tonnes de la récolte de la saison prochaine. Le DRD a été introduit par le Ghana et le principal producteur dans le but d’augmenter les revenus des agriculteurs.

La Côte d’Ivoire et le Ghana ont annoncé en juillet que tous les achats de cacao pour la saison 2020/21 doivent inclure un RDD de 400 $ la tonne pour lutter contre la pauvreté généralisée des agriculteurs.

Cette décision a été une refonte majeure de la tarification du cacao mondial et les acheteurs ont d’abord réagi avec prudence en ne concluant que quelques transactions au cours de la période suivant l’annonce.

La prime de 400 dollars (Différentiel de Revenu Décent) par tonne pour la récolte 2020-21 pourra permettre de payer aux agriculteurs au moins 70% d’un objectif de prix moyen de 2 600 dollars la tonne.

Source : intellivoire.net